Football: Lionel Messi, Ballon d'Or pour la quatrième fois

le
0
4E BALLON D'OR POUR L'ARGENTIN LIONEL MESSI
4E BALLON D'OR POUR L'ARGENTIN LIONEL MESSI

par Brian Homewood

ZURICH (Reuters) - L'Argentin Lionel Messi a reçu lundi le Ballon d'or Fifa pour la quatrième fois consécutive, une première dans l'histoire du football.

L'attaquant du FC Barcelone dépasse ainsi, à seulement 25 ans, Johan Cruyff, Michel Platini et Marco Van Basten, les trois seuls autres joueurs à l'avoir reçu trois fois avant lui.

Platini, aujourd'hui président de la fédération européenne (UEFA), a reçu le Ballon d'Or en 1983, 1984 et 1985. Les Néerlandais Cruyff (1971, 1973 et 1974) et Van Basten (1988, 1989 et 1992) n'avaient en revanche pas été couronnés sur trois années successives.

Messi a devancé l'attaquant portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo et son coéquipier du Barça Andres Iniesta.

"C'est incroyable d'avoir à nouveau ce Ballon d'or. C'est impressionnant une quatrième fois", a dit Messi en recevant son trophée, avant de déclarer vouloir le partager avec Iniesta et remercier ses entraîneurs successifs.

S'il n'a gagné que la Coupe du Roi en 2012, Lionel Messi a établi un nouveau record de buts inscrits sur une année civile avec 91 réalisations - six de mieux que l'Allemand Gerd Müller qui détenait ce record depuis 1972.

A son palmarès, le jeune attaquant compte notamment trois Ligue des champions en 2006, 2009 et 2011 avec le Barça, cinq titres de champion d'Espagne et deux Coupes d'Espagne.

Il totalise également 76 sélections avec l'équipe nationale d'Argentine. Sa première cape remonte au 17 août 2005, alors qu'il n'avait que 18 ans. Il a marqué 31 buts pour l'Argentine depuis cette date.

Le trophée du meilleur entraîneur de l'année est revenu à Vicente Del Bosque, qui dirige l'équipe d'Espagne championne du monde et d'Europe.

Il a devancé le Portugais José Mourinho, coach du Real Madrid et l'Espagnol Pep Guardiola, qui s'occupait du Barça jusqu'à la fin de la saison dernière avant de prendre une année sabbatique.

Du coté du football féminin, la récompense de meilleur entraîneur est revenue à Pia Sunhage, qui préside aux destinées de l'équipe des Etats-Unis, sacrée championne olympique à Londres l'été dernier. Elle a devancé le sélectionneur de l'équipe de France Bruno Bini et celui du Japon, Norio Sasaki, qui avait reçu le trophée l'an passé.

Le titre de meilleure joueuse de l'année est revenu à l'attaquante américaine Abby Wambach.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant