FOOTBALL. Ligue1: Nantes et Rennes se neutralisent, Bordeaux se rassure

le
0
FOOTBALL. Ligue1: Nantes et Rennes se neutralisent, Bordeaux se rassure
FOOTBALL. Ligue1: Nantes et Rennes se neutralisent, Bordeaux se rassure

En attendant le dernier match de la 12e journée de Ligue 1 entre Marseille et Lens, Nantes et Rennes se sont quittés sur un nul (1-1) qui n'arrange aucune des deux formations. Quant à Bordeaux, c'est le revenant, le défenseur international Marc Planus qui a inscrit le premier but de sa formation.

Au classement, Bordeaux remonte à la quatrième place après son faux-pas au Parc des Princes (3-0) à deux longueurs du podium.

BORDEAUX-TOULOUSE 2-1

Et Chaban-Delmas s'est levé. Remplacé par Rolan à la 53e minute, Marc Planus, qui n'avait jusqu'alors, pas joué une seule minute en Ligue 1 cette saison, a eu droit à une standing ovation des supporters girondins. Le défenseur central venait, sur l'action précédente, d'ouvrir le score du derby de la Garonne entre Bordeaux et Toulouse, pour le compte de la 12e journée de championnat, quatre jours seulement après leur confrontation en coupe de la Ligue (victoire de Bordeaux 3-1).

Sur un coup franc de Khazri dévié par Mariano, Planus glissait, avec de la réussite au second poteau, le ballon dans les filets toulousains. Cela faisait deux ans et demi qu'il n'avait plus inscrit de but en L1. Avec ce but de « rat crevé » comme il l'a décrit lui-même, Planus inscrit le cinquième but de sa carrière en première division. Cinq, c'est le nombre de buts qu'a inscrit Rolan, son remplaçant, cette saison. 10 minutes après Planus, l'international uruguayen enfonçait le clou en reprenant de la tête un centre côté droit de Plasil (2-0, 63e). Après trois matchs, sans but en L1, un sévère revers contre le PSG la semaine passée (3-0), Bordeaux allait tranquillement renouer avec le succès en championnat quand son capitaine, Sertic remettait tout seul, Toulouse dans la partie. En souhaitant accompagner calmement un ballon vers son camp, il se faisait surprendre par Ben Yedder puis Braithwaite glissait la balle à Pesic seul face à Carasso. (2-1, 68e).

Malgré cette réduction du score, le TFC ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant