FOOTBALL. Ligue Europa : Lyon s'incline face à la Juve à Gerland (0-1)

le
0
FOOTBALL. Ligue Europa : Lyon s'incline face à la Juve à Gerland (0-1)
FOOTBALL. Ligue Europa : Lyon s'incline face à la Juve à Gerland (0-1)

Ils sont désormais condamnés à l'exploit au match retour. Les Gones de l'Olympique Lyonnais n'ont pas pu contenir tous les assauts de la Juventus Turin ce jeudi soir en quart de finale aller de la Ligue Europa.

Au terme d'un match pourtant convaincant, notamment en première période, les Lyonnais se sont inclinés 1 à 0 au stade Gerland en concédant en toute fin de match un but de Bonucci, suite à un cafouillage dans la surface.

Le but de Bonucci (Juventus)

Grosse deuxième période de la Juve

Ce but a toutefois récompensé un gros temps fort imposé par l'équipe turinoise dans la dernière demi-heure. Les remplacements de Carlos Tevez et Pablo Osvaldo respectivement par Mirko Vucinic et Sebastian Giovinco (56, 62) en attaque, ont été très positifs alors que la Juve, autant affectée par les blessures que l'OL et tout aussi usée physiquement que son adversaire par l'accumulation des matches, ne semblait pas pouvoir opérer des changements de rythme susceptibles de déstabiliser la défense de Lyon.

Au coup d'envoi, la Juve avait adopté un système de jeu similaire à celui choisi par Saint-Etienne, dimanche dans le derby, avec trois défenseurs centraux dont deux au marquage d'Alexandre Lacazette et Jimmy Briand, préféré à Bafétimbi Gomis, et des milieux latéraux pour bloquer les couloirs lyonnais. En première période, seul Tevez avait été dangereux. Son tir de la tête passait de peu à côté (5) alors que le gardien Anthony Lopes sauvait déjà son équipe devant l'Argentin (29). 

Après la mi-temps, Lopes a été bien plus sollicité. Il détournait un coup franc de Pirlo malencontreusement dévié par Briand (60) alors que Samuel Umtiti contrait in extremis Osvaldo (61). Le portier de l'OL détournait encore une tentative de Giovinco alors qu'un tir d'Kwadwo Asamoah était contré pour passer de peu à côté (65), tout comme celui de Giorgio Chiellini (66) avant une bonne sortie du gardien lyonnais devant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant