Football - Ligue Europa : le FC Séville, plus fort que le suspense !

le
0
La joie des joueurs du FC Séville après le but de Gameiro, synonyme de troisième titre en Ligue Europa.
La joie des joueurs du FC Séville après le but de Gameiro, synonyme de troisième titre en Ligue Europa.

La séance de tirs au but est toujours un exercice cruel. Mais le FC Séville fait partie des bien lotis. En 2007, les Andalous avaient remporté la Ligue Europa suite au même exercice. En huitième de finale cette année face au voisin du Bétis, ils n'avaient pas tremblé non plus. Alors, pour cette finale face à Benfica au terme d'un match intense, ils ont récidivé, avec Gameiro l'ex-Parisien dans le rôle de dernier buteur (0-0, 4-2). Lui et ses coéquipiers offrent la troisième Ligue Europa de l'histoire du club (2006, 2007) et démontrent à quel point un titre se gagne à coup de sueur et d'abnégation. Car les hommes d'Unai Emery ont débuté la C3 en août dernier et disputé dix-neuf matchs pour s'assoir sur le toit de l'Europe. Une sacrée leçon andalouse à tous ces clubs français qui se battent pour une qualification en Ligue Europa au printemps avant de la critiquer à l'automne et de rapidement la dénigrer. Le FC Séville la joue à fond, toujours, et l'a remportée trois fois en moins de dix ans. La bataille tactique du premier acteLa finale, elle, a d'abord débuté avec une bataille tactique de tous les instants au Juventus Stadium. Les deux équipes évoluent en bloc, semblent rigides et leurs lignes infranchissables. Certes, Beto doit sorti dans les jambes de Rodrigo (3e) et le portier doit s'y prendre à deux fois suite au coup-franc de Gaitan (14e). Blessé, Suljemani doit céder sa place à Almeida (24e) et progressivement, Séville...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant