Football, Ligue Europa : Bordeaux et Saint-Etienne accèdent aux barrages

le
0
Football, Ligue Europa : Bordeaux et Saint-Etienne accèdent aux barrages
Football, Ligue Europa : Bordeaux et Saint-Etienne accèdent aux barrages

Les deux premiers clubs français à avoir effectué leurs débuts en compétition européenne poursuivent l'aventure. Tous deux vainqueurs en match aller du 3e tour préliminaire de la Ligue Europa la semaine dernière, Stéphanois et Bordelais ont validé au retour leur ticket pour les barrages ce jeudi soir, non sans trembler. Ils connaîtront leur prochain adversaire ce vendredi midi, après le tirage à sort effectué à Nyon, en Suisse.

Larnaca-Bordeaux 0-1 : quatre montants et deux exclus

Vainqueurs 3-0 à domicile au match aller, les Girondins de Bordeaux ont fait preuve d'un réalisme insolent pour s'imposer sur la pelouse des Chypriotes de Larnaca. Les Bordelais ont ouvert le score à la 29e minute lorsque Isaac Kiese Thelin, lancé à la limite du hors-jeu par Clément Chantôme, remportait parfaitement son face-à-face avec le portier chypriote. Jusque-là, c'est sur le but de Cédric Carrasso que les actions avaient été les plus dangereuses, avec des joueurs de Larnaca particulièrement malchanceux, touchant à quatre reprises les montants !

A la 25e minute, Joan Tomas reprenait de la tête une sortie de Carrasso, mais ne trouvait que la barre transversale, tout comme Mytidis qui ratait la finition d'une belle action collective (39e). Signe de leur fébrilité, les Marine et Blanc ont perdu Chantôme peu avant la pause pour deux cartons jaunes consécutifs suite à un tacle trop appuyé et à une contestation. Au total, l'arbitre a dégainé son carton jaune à huit reprises et a même sorti le rouge une deuxième fois pour exclure à la 80e minute Ortiz, joueur de Larnaca.

En vue de la reprise de la Ligue 1 dimanche contre Reims à domicile, Willy Sagnol a pu faire tourner un peu plus son effectif après la mi-temps. 

Larnaca a encore touché deux fois les montants par une frappe de Mytidis qui avait surpris Carrasso, mais dont la frappe est venue heurter la base du poteau, et par Jose Kante, idéalement décalé mais dont le tir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant