Football, Ligue Europa : 0-0 pour Lille, Guingamp et Saint-Etienne

le
0
Football, Ligue Europa : 0-0 pour Lille, Guingamp et Saint-Etienne
Football, Ligue Europa : 0-0 pour Lille, Guingamp et Saint-Etienne

Trois matchs nuls sans but. Tel est le bilan de la troisième soirée de Ligue Europa pour Lille, Guingamp et Saint-Etienne. Les Nordistes, qui recevaient les Anglais d'Everton dans un contexte très tendu du fait des bagarres entre supporteurs, enchaînent leur troisième nul consécutif dans la compétition (0-0).

Pour l'EAG, le résultat semble plus positif : un bon point est ramené de Biélorussie face au Dynamo Minsk (0-0). Les joueurs bretons auraient même pu l'emporter si Christophe Mandanne s'était montré plus adroit à la 85e minute... 

Les Verts qui s'étaient présentés sur la pelouse de Giuseppe Meazza «sans pression et désireux de prendre du plaisir», ont ramené un nul logique de Milan.

Bataille sans but entre Lille et Everton. Après les bagarres, violentes, entrevues dans les rues de Lille depuis mercredi, le combat entre les deux clubs du groupe H s'est transféré sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy dans une ambiance beaucoup plus sereine. Le Losc n'a toutefois pas réussi à trouver la faille face à une solide équipe d'Everton (0-0). Les joueurs de René Girard s'obligent à aller gagner en Angleterre dans deux semaines pour pouvoir prétendre sortir d'un groupe assez relevé et atteindre les 16e de finale de la Ligue Europa. 

Avec trois points, les Dogues sont troisièmes derrière les Allemands de Wolfsbourg, qui totalisent quatre unités après leur succès (4-2) en Russie sur la pelouse de Krasnodar, tandis qu'Everton garde la tête de la poule avec 5 points.

Un bon point et quelques regrets pour Guingamp. Vu les conditions difficiles (le froid, la pelouse), l'En Avant Guingamp peut être content de son point ramené de Biélorussie face au Dynamo Minsk dans le groupe K de la Ligue Europa. Vu le scénario, les joueurs de Jocelyn Gourvennec pourraient longtemps regretter cette occasion manquée à la 85e minute de la rencontre. 

Christophe Mandanne se présente alors face au gardien biélorusse mais envoie sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant