Football - Ligue des champions : Lyon au crépuscule

le , mis à jour le
0
Anthony Lopes et l'OL ont été dominés par le Zenit Saint-Pétersbourg.
Anthony Lopes et l'OL ont été dominés par le Zenit Saint-Pétersbourg.

Plus que mal embarquée il y a quelques heures, la qualification lyonnaise pour les huitièmes de finale tient désormais à un exploit. Battu sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg (1-3) ce mardi, l'OL accuse désormais un déficit de 5 points sur la 2e place occupée par Valence, qui s'est défait de La Gantoise (2-1) dans le même temps. Sans un carton plein lors des trois dernières journées, conjugué à un effondrement des Espagnols, la route vers les huitièmes de finale risque fort d'être un lointain mirage pour les hommes d'Hubert Fournier.

Dans la froideur du stade Petrovski, Lyon a vite, trop vite, montré des signes de vulnérabilité pour prétendre à mieux. Moins de 120 secondes et un ballon perdu par Jallet, et voilà que le Zenit menait déjà au score grâce à Dzyuba (1-0, 2e). Son mauvais départ a conditionné l'OL dans une physionomie de match qui n'était pas vraiment celle qu'envisageait son entraîneur, qui avait opté pour un entrejeu renforcé avec Rafael ailier droit et Lacazette seul devant. Du coup, l'équipe s'est retrouvée, comme tant de fois depuis le début de saison, à devoir agir dans la réaction.

L'expérience du Zenit fait la différence

Certes, les Gones ont mieux tenu le ballon par la suite, mais ils se sont aussi exposés face à une équipe redoutable en contre et beaucoup plus incisive. Kerzhakov a mis en échec Yanga-Mbiwa (23e), mais les Russes auraient pu faire le break dès la première...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant