Football, Ligue 1 : Toulouse et Bastia cartonnent, les Gourcuff ont le sourire

le
0
Football, Ligue 1 : Toulouse et Bastia cartonnent, les Gourcuff ont le sourire
Football, Ligue 1 : Toulouse et Bastia cartonnent, les Gourcuff ont le sourire

Après une première prolifique, la 2e journée de Ligue 1 a continué sur les mêmes bases ce samedi. Du spectacle surtout sur les pelouses de Toulouse et Lorient, au détriment de Bordeaux et des Merlus face à Bastia. Rennes a bien débuté l'ère Gourcuff à domicile avec une victoire 2 à 0 sur Nancy. Nice a continué son bon début de saison à Angers et Lille s'est à peine rassuré contre Nancy. Vendredi soir, Lyon avait ouvert le bal en dominant Nancy grâce à deux pénalties de Lacazette (2-0).

 

Nantes - Monaco 0-1

Solide, Monaco a géré idéalement son match entre les deux rencontres de barrages de Ligue des champions. Avec une équipe remaniée, les joueurs de la principauté n'ont pas tremblé et marqué le but décisif sur un magnifique coup franc de Boschilia (25e). Malgré de l'envie, Nantes a montré des carences trop importantes dans la finition pour espérer quelque chose de cette rencontre.

 

Toulouse - Bordeaux 4-1 

Tous les regards étaient tournés vers la première titularisation de Jérémy Menez à Bordeaux... L'ancien Parisien n'a pas le temps de se faire remarquer avec deux buts de Toulouse dès le début de match (4e et 10e). Avec un Trejo particulièrement en jambes, les hommes de Pascal Dupraz dominent largement les Girondins pour aggraver le score grâce un doublé de Braithwaite (67e et 68e). Kiese Thelin sauve l'honneur à la 90e alors que Pallois se fait expulser pour Bordeaux dans les derniers instants. Anecdotique, surtout pour le public toulousain qui savoure ce derby de la Garonne. 

 

Lorient - Bastia 0-3

Après un début de match ennuyeux, la rencontre s'emballe avec l'ouverture du score pour les Corses de Saint-Maximin (25e), puis l'expulsion du Lorientais Ndong (30e). Fort de cet avantage numérique, Bastia creuse l'écart grâce à sa recrue Crivelli qui profite d'une énorme erreur de marquage (37e). En deuxième période, Bastia joue le contre et rate un pénalty ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant