Football - Ligue 1 : Printant n'en demandait pas tant

le
0
Ghislain Printant a pris la suite de Claude Makelele à la tête du Sporting Club de Bastia.
Ghislain Printant a pris la suite de Claude Makelele à la tête du Sporting Club de Bastia.

C'est un cas de figure qui n'est pas si rare. Lorsque le technicien principal est démis de ses fonctions, l'équipe dirigeante appelle à la rescousse un autre entraîneur du club, souvent celui de la réserve ou d'une catégorie de jeunes. Souvent, cet homme n'est au départ promis qu'à un destin d'intérimaire. Et parfois, cet intérim se prolonge, par volonté de stabilité ou par défaut. C'est exactement ce qui arrive à Ghislain Printant, catapulté à 53 ans à la tête de l'équipe première du Sporting Club de Bastia. Sa première expérience à la tête d'une équipe de L1. L'école JacquetArrivé en 2010 sur l'Ile de Beauté, Printant a eu le temps de se faire à l'environnement corse. Directeur du centre de formation du Sporting (il possède le diplôme de formateur depuis 2010) et responsable des U19, c'est pourtant du côté de Montpellier qu'il a fait ses classes dans l'ombre de références nationales comme Michel Mézy ou Jean-Louis Gasset. Au tout début des années 1990, c'est Aimé Jacquet qui lui avait tendu la main en lui permettant d'intégrer le staff de l'équipe professionnelle du MHSC à seulement 28 ans. Pendant 21 ans, il occupe divers postes au club de la Paillade et se forge une polyvalence à toute épreuve : adjoint entre 1989 et 2004, il prend ensuite en charge les 17 Nationaux (2004-2006) puis la CFA (2006-2010) avant de quitter le club. Son arrivée à Bastia, dans une ambiance familiale, ne le dépayse pas de ce qu'il a connu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant