Football - Ligue 1 : Paris, répétition (presque) sans accrocs

le , mis à jour le
0
Zlatan Ibrahimovic et les Parisiens n'ont pas connu de difficultés majeures contre Nice.
Zlatan Ibrahimovic et les Parisiens n'ont pas connu de difficultés majeures contre Nice.

Entre la crainte des blessures, le pedigree de l'adversaire (3e de L1 au coup d'envoi) et le timing loin d'être idéal, c'est un virage dangereux que devait négocier le PSG ce samedi, à quelques encablures d'un match ô combien crucial en Ligue des champions. D'abord emprunté avant d'en montrer plus en deuxième période, le club de la capitale a fini par prendre la mesure de Nice (4-1). Une répétition générale qui s'est déroulée sans accrocs majeurs.

Malgré le contexte, Laurent Blanc n'a pas hésité à aligner sa meilleure équipe possible compte tenu des absents (Verratti, Pastore, Di Maria, Aurier) et des retours de sélection. Et si son objectif était de remettre dans le rythme certains de ses hommes, le technicien a dû n'être que modérément satisfait de ce qu'il a pu observer durant les 45 premières minutes. Son équipe a eu du mal à mettre de la vitesse dans ses transmissions, ce qui a facilité le bon travail défensif des Niçois.

Ibra fait le boulot

En difficulté pour accélérer, Paris s'en est remis à Ibrahimovic pour faire la course en tête. L'attaquant suédois a guidé son équipe lorsque cette dernière évoluait en sous-régime, avec deux buts qui ne doivent presque rien à personne. Sur le premier, le contrôle comme la frappe sous la barre n'ont laissé presque aucune marge d'intervention à la défense azuréenne (1-0, 15e). Tandis que sur le deuxième, il n'y avait pas grand-chose de plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant