Football. Ligue 1 : Nice recrute Hatem Ben Arfa

le
0
Football. Ligue 1 : Nice recrute Hatem Ben Arfa
Football. Ligue 1 : Nice recrute Hatem Ben Arfa

Cette fois, plus rien ne devrait s'opposer à son arrivée en terre azuréenne. Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, qui sort d'une saison décevante en Ligue 1, a annoncé mercredi que l'attaquant Hatem Ben Arfa serait niçois la saison prochaine. Il a par ailleurs confirmé Claude Puel à son poste d'entraîneur.

Ben Arfa, 28 ans, avait déjà été recruté par Nice lors du mercato d'hiver, mais la Ligue de football professionnel (LFP) lui avait interdit de participer à des rencontres officielles, en considérant qu'il avait déjà joué pour deux clubs lors de la même saison, le maximum autorisé. L'ancien joueur de l'Olympique de Marseille et de Lyon, talentueux mais précédé d'une réputation d'«enfant terrible» du football français, avait en effet disputé un match avec la réserve du club anglais de Newcastle pendant l'été 2014, avant d'être prêté à Hull City.

J-P #Rivère : "Hatem #BenArfa sera niçois la saison prochaine " pic.twitter.com/TR9SLDEbCN— OGC Nice (@ogcnice) 27 Mai 2015

«Hatem Ben Arfa nous a donné sa parole, il a eu des offres, mais il a tenu ses engagements», a expliqué Jean-Pierre Rivère mercredi lors d'une conférence de presse. «Il reste un ou deux points minimes à régler, mais il fera bien partie de l'OGC Nice la saison prochaine. C'est un pari pour lui comme pour nous, mais on le prend avec beaucoup de plaisir.»

VIDEO. Le transfert avorté de Ben Arfa à Nice la saison dernière

Claude Puel confirmé comme entraîneur

Rivère a aussi confirmé Claude Puel à son poste d'entraîneur. «Claude Puel fait un travail de fond important. Nous avons eu un sujet de divergence, mais il n'y avait aucune raison d'imaginer qu'on ne continue pas ensemble», a expliqué le président de l'OGC Nice. Ce dernier avait notamment regretté récemment que le départ du fils de Claude Puel, Grégoire, qui cristallise les critiques d'une partie des supporteurs niçois, n'ait pas eu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant