FOOTBALL. Ligue 1 : Monaco confirme en écrasant Montpellier

le
0
FOOTBALL. Ligue 1 : Monaco confirme en écrasant Montpellier
FOOTBALL. Ligue 1 : Monaco confirme en écrasant Montpellier

L'AS Monaco a rejoint Lyon, Marseille et Saint-Etienne en tête du classement de Ligue 1 suite à son probant succès sur Montpellier (4-1) grâce à un triplé de Rivière, dimanche au Stade Louis-II lors de la 2e journée.

«C'est parfait, deux matches, six points, s'est félicité Claudio Ranieri, l'entraîneur italien du club de la principauté. Cela a été très difficile, face à une équipe qui a joué compact. Mais Monaco a bien joué. Je suis satisfait. Il est important de gagner mais aussi de bien jouer. Je suis heureux de ça.»

Suite aux forfaits conjugués de Moutinho et James Rodriguez, il avait décidé de faire confiance à Emmanuel Rivière, déjà buteur lors de la victoire à Bordeaux (0-2) en ouverture. Bien lui en a pris puisque l'ex-Toulousain a inscrit un triplé, offrant la victoire aux Monégasques qui assument leur statut de co-favori du championnat avec le PSG.

Ranieri : «Tout le monde adhère au projet»

«Rivière ? Il s'entraîne tous les jours avec caractère et professionnalisme, a rappelé Ranieri. Il est bien sur le plan physique et psychique. C'est très important d'avoir gagné sans Rodriguez ou Moutinho. Cela montre que tout le monde adhère au projet.»

Monaco maîtrisait globalement le début de rencontre, sans pour toutefois se montrer dangereux. Ocampos, sur son aile droite, se chargea de donner un autre relief à la domination. Parti de son camp, il déboussolait complétement Tiéné par sa course, poussant l'ex-Parisien à la faute dans la surface. D'un contre-pied du droit, Falcao transformait tranquillement le pénalty (1-0, 17e).

Mais Montpellier, avec quatre joueurs à vocation offensive, allait revenir à la marque. Sur un centre de Stambouli, Montano devançait un Ricardo Carvalho emprunté. Sa reprise de la tête laissait Subasic sans réaction (1-1, 24e).

La débauche d'efforts avait clairement entamé la condition physique des deux formations. Sous un soleil de plomb, le rythme est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant