Football - Ligue 1 : même bousculé, le PSG finit par gagner !

le , mis à jour le
0
La joie de Zlatan, auteur du premier but parisien (3e). Le PSG a néanmoins dû s'employer pour s'imposer face à l'OM.
La joie de Zlatan, auteur du premier but parisien (3e). Le PSG a néanmoins dû s'employer pour s'imposer face à l'OM.

Ce dimanche soir, la Ligue 1 a retrouvé un lustre qu'on pensait définitivement passé. Car le clasico, son « match vitrine »  - le plus regardé à l'étranger - avait tous les ingrédients d'une grande rencontre de football : une ambiance des grands soirs au Vélodrome, du suspense, des rebondissements et une équipe (l'OM) combative comme jamais. Sauf qu'en face, le PSG n'a pas besoin de briller pour s'imposer : les Parisiens remportent leur 34e victoire consécutive en championnat (1-2) sans vraiment avoir dominé la rencontre. Rarement les hommes de Laurent Blanc ont été autant bousculés en Ligue 1 ! Retour sur l'un des plus beaux matches de la saison.

Cabella, un geste d'exception

Le PSG avait pourtant annoncé la couleur : dès la première offensive parisienne, Maxwell, servi par Matuidi, centre pour Zlatan. Le Suédois conclut facilement l'occasion, son 21e but en championnat cette saison (0-1, 3e), son 9e dans un « clasico ». Sauf qu'il s'agira de l'unique tir cadré des Parisiens dans cette première mi-temps ! Abasourdis un moment, les Marseillais vont en effet réagir, densifier leur milieu de terrain et se projeter vers l'avant. Barrada (5e), Batshuayi (12e), Cabella (16e) et Dja Djédjé (qui oblige Trapp à une claquette, 22e) tentent leur chance.

C'est Cabella qui réveille finalement le Vélodrome : avec puissance, il efface Thiago Motta et sa frappe à ras de terre ne résiste pas à Trapp (1-1,...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant