Football, Ligue 1 : Marseille et Lyon ennuient et se neutralisent (0-0)

le
0
Football, Ligue 1 : Marseille et Lyon ennuient et se neutralisent (0-0)
Football, Ligue 1 : Marseille et Lyon ennuient et se neutralisent (0-0)

Un triste 0-0 qui ne fait avancer personne. L'Olympique de Marseille et Lyon se sont neutralisés sous les yeux du futur propriétaire de l'OM Frank McCourt, ce dimanche pour la 5e journée de Ligue 1. Lyon est 9e, à déjà six longueurs du leader, Monaco, et l'OM s'englue à une pâle 15e place qui lui rappelle déjà la pénible saison dernière.

La soirée a offert un peu plus de satisfaction à Lyon, qui a stoppé sa chute après deux défaites de rang et a dominé dans le jeu. Le système de secours en 3-5-2 de Bruno Genesio, efficace mercredi contre le Dinamo Zagreb (3-0) en Ligue des champions, s'est révélé sécurisant, mais l'entraîneur lyonnais doit se languir du retour de ses attaquants, nombreux à l'infirmerie, Alexandre Lacazette en tête.

 

Match pauvre en occasion

L'OM lui a semblé bien poussif, loin de l'embellie constatée contre Lorient (2-0), et même à Nice, malgré la défaite (3-2). Marseille a eu vraiment trop de déchet technique et le futur patron, Frank McCourt, son futur président, Jacques-Henri Eyraud, et l'avocat Didier Poulmaire, leur conseiller, ont vu qu'ils avaient du travail pour bâtir une grosse équipe.

Lyon faisait mieux circuler le ballon et avançait plus en ordre quand l'OM balançait trop de ballon devant. Mais le match est resté très pauvre en occasion.

11 interpellations et bus caillassé

L'ambiance a moins senti le soufre que l'an dernier (on se souvient de la marionnette pendue de Valbuena). Un bus lyonnais caillassé a bien perdu une vitre mais il n'y a pas eu de blessé. Deux pétards ont par ailleurs explosé dans le virage Nord, où le groupe de supporters Yankee est en conflit avec le club sur les abonnements. Un des nombreux problèmes à régler pour le futur propriétaire de l'OM McCourt.

Selon le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nuñez, onze personnes ont été interpellées dont deux pour usage de fumigènes, quatre pour jets de projectiles, trois pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant