Football - Ligue 1 : les Bretons gâchent la fête du champion !

le
0
A l'image d'Alex sous la pression d'Hountondji, les Rennais ont battu Paris (1-2) mais n'a pas empêché le PSG d'être sacré champion de France.
A l'image d'Alex sous la pression d'Hountondji, les Rennais ont battu Paris (1-2) mais n'a pas empêché le PSG d'être sacré champion de France.

Il y a comme un goût d'inachevé. La même amertume et le même agacement qui animaient les supporters parisiens à l'issue du match retour face à Chelsea, terme de leur aventure européenne. Certes, ce mercredi soir, le PSG version qatari vient de remporter un deuxième titre de champion de France consécutive, le quatrième de l'histoire du club. Mais les joueurs l'ont appris dans les vestiaires - après le match nul entre Guingamp et Monaco (1-1) - et ne l'ont pas conquis sur le terrain, suite à une victoire. Il s'inclinent face à Rennes (1-2) et rien n'y a fait : ni l'activité de Lavezzi, ni la dépense physique de Matuidi, ni le retour de la star Ibrahimovic (57e). Les Rennais, inattendus dans ce rôle de trouble fête, se sont relevés d'un échec cuisant devant tout son public breton, samedi dernier. Une victoire à l'orgueil, au panache et à l'envie. Des qualificatifs qui collent peu à leurs adversaires du soir, attaquants par intermittence et stars de toujours. Lavezzi avait allumé la mèche Pendant les dix premières minutes pourtant, le PSG offre un réel spectacle à son public. Dès la 3e minute, Cavani presse Armand et réussit à lancer Lavezzi qui trompe du plat du pied Costil (1-0). Les Parisiens sont à la fête mais ont la fâcheuse tendance à s'assagir et se montrer moins attentifs. Il n'en faut pas plus pour que les Rennais, encore abasourdis par leur finale manquée samedi dernier (défaite 2-0 contre Guingamp) et par ses dix...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant