Football ? Ligue 1 : le PSG reprend son envol

le , mis à jour le
0
Paris Saint-Germain's Swedish forward Zlatan Ibrahimovic (R) and Nice's French defender Maxime Le Marchand go for a header during the French L1 football match Nice (OGC Nice) vs Paris Saint-Germain (PSG) on December 4, 2015 at the Allianz Riviera stadium in Nice, southeastern France. AFP PHOTO / VALERY HACHE / AFP / VALERY HACHE
Paris Saint-Germain's Swedish forward Zlatan Ibrahimovic (R) and Nice's French defender Maxime Le Marchand go for a header during the French L1 football match Nice (OGC Nice) vs Paris Saint-Germain (PSG) on December 4, 2015 at the Allianz Riviera stadium in Nice, southeastern France. AFP PHOTO / VALERY HACHE / AFP / VALERY HACHE

Leader chahuté à Angers, le PSG a repris sa marche en avant ce vendredi. Les Parisiens, qui étaient attendus de pied ferme sur la pelouse de Nice, ont su faire preuve de patience pour l'emporter (3-0) et prendre provisoirement 16 points d'avance en tête du championnat. Poussif durant une grosse demi-heure durant laquelle Nice a plutôt montré de l'audace, le collectif parisien a su s'appuyer sur son expérience pour accélérer au moment opportun et ainsi s'assurer la victoire.

Pourtant, Paris n'avait pas vraiment sorti son costume des grands soirs. Avec Kurzawa, Stambouli et Marquinhos titulaires au coup d'envoi, les joueurs de Laurent Blanc n'ont pas eu leur rayonnement habituel, bien gênés par le milieu fourni aligné par Claude Puel. Disposés en 3-5-2, les Aiglons ont imposé de la densité dans l'entrejeu, ce qui a débouché sur une première demi-heure assez équilibrée. Une période durant laquelle le remuant Ben Arfa n'a pas eu de réussite sur ses tentatives lointaines (10e, 30e).

Ibra soigne ses stats

Pas vraiment en verve, les Parisiens ont eu le mérite de se montrer tranchants au bon moment. La décision s'est faite dans les 10 dernières minutes du premier acte. Alors qu'il avait déjà buté sur la bonne sortie de Cardinale (13e), Ibrahimovic a fait basculer la partie presque à lui tout seul. Il a d'abord réalisé un festival pour offrir à Cavani l'ouverture du score sur un plateau (0-1, 35e). Puis il a provoqué...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant