FOOTBALL. Ligue 1 : Ca se complique pour Nantes

le
0
FOOTBALL. Ligue 1 : Ca se complique pour Nantes
FOOTBALL. Ligue 1 : Ca se complique pour Nantes

La bien triste semaine du FC Nantes s'est conclue dimanche après-midi à Lorient par une défaite au goût amer (2-1), tant pour les supporteurs que pour les joueurs eux-mêmes, minés par des tensions internes. Conséquence de leur incroyable erreur de la semaine passée (NDLR : Abdoulaye Touré, pourtant suspendu, avait été titularisé lors de la victoire face à Bastia), les Canaris risquent fort de se retrouver avec un zéro pointé au compteur. Car le 28 août prochain, la LFP statuera selon toute vraisemblance sur un retrait de ses trois premiers points...

« Dans l'ensemble on a souffert, on a été dominé. On a beaucoup couru derrière le ballon et on s'est fatigué », a expliqué le capitaine Olivier Veigneau . Mais au Moustoir, dimanche après-midi, ce sont pourtant les Nantais qui se sont les premiers montrés efficaces. Après s'être logiquement vu refuser un but pour une position de hors-jeu (6e), Veigneau lui-même a trouvé le chemin des filets au quart d'heure de jeu sur un modèle de « centre-tir involontaire » depuis le coté gauche, trompant Fabien Audard avec l'aide du poteau (17e).

Premier but de la saison pour Aliadière

Mais la force de frappe offensive de Lorient n'a pas non plus tardé pour se mettre en évidence, profitant de la belle mobilité de son trio Monnet-Paquet ? Aliadière ? Aboubakar, pour faire des étincelles. Et c'est des pieds de ce dernier qu'est venue l'égalisation. Magnifiquement servi par Maxime Baca au niveau du point de pénalty, Aboubakar n'a plus qu'à ajuster Riou d'un plat du pied pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs (39e). Son dixième but en Ligue 1... son dixième à domicile.

Un coup-franc surpuissant de Jérémie Aliadière (61e), pour son premier match de la saison, a scellé la victoire des Merlus en seconde mi-temps. «Je suis content d'avoir marqué mais surtout de cette victoire, souligne le buteur. On voit qu'à domicile on a souvent le monopole du ballon et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant