Football ? LFP : un conseil d'administration? et ensuite ?

le
0
Jean-Michel Aulas va-t-il garder un siège au conseil d'administration de la LFP ?
Jean-Michel Aulas va-t-il garder un siège au conseil d'administration de la LFP ?

Sale temps pour la Ligue de football professionnel (LFP). Voilà désormais plusieurs mois que l'organe qui régit le foot pro dans l'Hexagone fait l'objet de tiraillements de plus en plus intenses entre certains de ses membres. Vendredi, les présidents des clubs professionnels français doivent s'accorder sur leurs représentants au conseil d'administration. Des sièges qui font l'objet d'une âpre lutte d'influences.

Il faut remonter (au moins) à septembre 2015 pour trouver le détonateur du conflit actuel. Les divisions au sein de l'unique syndicat d'alors, l'UCPF, s'articulent alors autour de l'instauration d'un nouveau système de montées et descentes en L1/L2 et L2/National. C'est à ce moment que 19 clubs de Ligue 1 ? tous sauf Guingamp ? choisissent de s'émanciper de l'UCPF pour créer Première Ligue. Il n'y a donc plus un mais deux syndicats pour représenter le foot pro en France.

Première Ligue, composée exclusivement de clubs de L1, souhaite s'inspirer du modèle britannique et transformer la LFP en une société commerciale afin notamment de gérer de manière autonome ses droits TV. Les petits (UCPF) accusent donc les gros (Première Ligue) de vouloir s'accaparer toutes les parts du gâteau, quand les gros se justifient en tirant la sonnette d'alarme sur le manque de compétitivité et d'intérêt de la Ligue 1.

Consensus impossible ?

Depuis, le fossé a continué de se creuser entre les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant