Football : leur coéquipier s'appelle Jésus

le
0
Football : leur coéquipier s'appelle Jésus
Football : leur coéquipier s'appelle Jésus

Le Brésilien du PSG, Alex, filmé à son domicile parisien en train de prier, agenouillé devant une image pieuse. Le ton est donné dès les premières secondes du documentaire « Jésus Football Club » diffusé ce soir sur Canal + Sport à 20h45 dans l'émission « Enquête de foot ». Les journalistes de la chaîne cryptée se sont penchés sur un phénomène qui prend de l'ampleur depuis quelques saisons autour des terrains de football : les démonstrations de ferveur religieuse de joueurs issus du continent sud-américain.

Une archive récupérée sur une télévision argentine en 2008 permet d'apercevoir Radamel Falcao, le buteur de l'AS Monaco d'ordinaire si discret, complètement exalté. Devant des milliers de personnes subjuguées, le Colombien se lance dans un prêche soutenu et clame son amour infini pour le Christ. Mais s'il fallait désigner un club de L1 champion de la piété, le PSG serait là aussi en tête du classement. L'ancien défenseur parisien, Marco Ceará (2007-2012), pasteur évangéliste en dehors des pelouses, est celui qui a fait entrer le prosélytisme dans les vestiaires du camp des Loges. « Oui, c'est Marcos qui m'a baptisé, reconnaît, un peu gêné, Blaise Matuidi. C'est un beau souvenir mais je n'aime pas trop parler de cela en public. » Retrouvé à Cruzeiro, Ceará n'a pas changé. « Dieu est tout pour moi, lâche-t-il. J'ai beaucoup parlé de Lui avec mes coéquipiers. Et quand j'ai quitté le club, ce sont Alex et Maxwell qui ont pris le relais avec les jeunes comme Marquinhos et Lucas. » Pour Alex, justement, la religion est loin d'être un sujet tabou à Paris. « Aujourd'hui, avec le staff technique du PSG, on parle de Jésus », affirme-t-il. Et probablement avec d'autres coéquipiers.

« J'ai failli mourir quand j'ai eu une tuberculose en Russie il y a quelques années, répète Thiago Silva. Et Dieu m'a sauvé. » L'Uruguayen Edinson Cavani est au diapason de son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant