Football: Leonardo suspendu jusqu'au 30 juin 2014

le
0
LEONARDO SUSPENDU JUSQU'AU 30 JUIN 2014
LEONARDO SUSPENDU JUSQU'AU 30 JUIN 2014

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - La commission supérieure d'appel de la Fédération française de football (FFF) a alourdi jeudi la sanction infligée au directeur sportif du Paris Saint-Germain Leonardo, désormais suspendu de toutes fonctions officielles jusqu'au 30 juin 2014.

Le dirigeant parisien, qui avait écopé d'une suspension initiale de neuf mois pour avoir bousculé un arbitre lors de la 35e journée de Ligue 1, a vu sa peine alourdie de plus de quatre mois et demi.

Cette décision sévère semble contredire le règlement de la FFF qui stipule que pour ce type de comportement, une sanction d'un an de suspension ferme est applicable.

A la fin du mois dernier, la commission de discipline la Ligue de football professionnel (LFP) avait également, en première instance, sanctionné le club parisien d'un retrait de trois points avec sursis pour la prochaine saison.

La FFF a décidé de ne pas se prononcer sur ce sujet et de renvoyer ce dossier à la LFP.

Leonardo ne s'est pas présenté mercredi au siège de la FFF lors de l'examen de son appel, son entourage indiquant qu'il était occupé à régler les détails d'un éventuel transfert de joueur.

Le Brésilien est jugé responsable d'une "bousculade volontaire sur l'arbitre dans le couloir des vestiaires à l'issue de la rencontre" et de "contestations des décisions arbitrales et propos déplacés à l'encontre d'un arbitre, à la mi-temps, dans le couloir des vestiaires".

Il est accusé d'avoir donné un coup d'épaule à l'arbitre de la rencontre PSG-Valenciennes (1-1) du 5 mai, Alexandre Castro.

UNE SAISON CONTRASTÉE

Leonardo avait assuré, en première instance, que son geste n'était pas volontaire et avait dit avoir été lui-même poussé au préalable par une autre personne présente dans les couloirs du Parc des Princes.

Le Brésilien a connu une saison contrastée, déclenchant des polémiques par ses nombreux propos sur l'arbitrage ou le niveau de la Ligue 1.

Après le match de la 12e journée à Montpellier, mi-novembre, conclu sur un nul 1-1 et marqué par l'expulsion du défenseur Mamadou Sakho pour un tirage de maillot, il avait jugé les arbitres trop pointilleux avec son club.

Ces propos lui avaient valu deux matches de suspension avec sursis sur décision du comité d'éthique de la Fédération.

Il avait également été critiqué pour avoir estimé, après une défaite 1-0 à Reims à quelques jours du huitièmes de finale retour de la Ligue des champions contre Valence, que le PSG était "davantage taillé pour l'Europe", propos que d'autres clubs avaient jugés dédaigneux.

Homme de base du projet des propriétaires du PSG, le fonds souverain Qatar Sports Investments, Leonardo, 43 ans, est revenu au PSG au tout début de l'été 2011 après en avoir été le meneur de jeu sur le terrain lors de la saison 1996-1997. Il dirige depuis la politique sportive du club, notamment les transferts.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant