Football : Lens «provisoirement» interdit de recrutement

le
0
Football : Lens «provisoirement» interdit de recrutement
Football : Lens «provisoirement» interdit de recrutement

Le Racing Club de Lens n'est pas sorti d'affaire. Réintégré en Ligue 1 la semaine passée, le club artésien a été «provisoirement» interdit de recrutement par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG). «La DNCG a interdit provisoirement au Racing Club de Lens de recruter, dans l'attente du respect de l'engagement de l'actionnaire de verser par anticipation les sommes prévues en octobre 2014», a indiqué le RC Lens dans un communiqué.

Lors de son passage devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) la semaine passée, l'actionnaire majoritaire du RC Lens, l'homme d'affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, représenté par le président du club, Gervais Martel, s'était engagé à verser la somme de quatre millions d'euros. Toutefois, la somme n'étant toujours pas approvisionnée, la DNCG a décidé d'interdire purement et simplement tout recrutement aux sang et or, cela de manière «provisoire».

La #DNCG a interdit provisoirement au #rclens de recruter. Communiqué officiel : http://t.co/nDcFpIfa73 #rclens-- Racing club de Lens (@rclensofficiel) 5 Août 2014

Tout le travail effectué depuis le 28 juillet et la réintégration en Ligue 1 est donc «gelé». Concrètement, cela signifie que les trois nouveaux joueurs, le gardien italien Gianluca Cursi, le défenseur Christopher Glombard et le milieu Landry Nguemo, qui devaient faire leur apparition mercredi à l'entraînement, devront attendre.

Le RC Lens en Ligue 1, un feuilleton qui n'en finit pas

Le club artésien, monté sportivement en L1 en mai, avait déjà été recalé deux fois par la DNCG, d'abord fin juin, puis en appel le 15 juillet. Le gendarme financier du football français attendait notamment le versement de 10 millions d'euros promis par Mammadov, qui avait déjà garanti la somme de 18 millions d'euros pour le budget de la saison prochaine.

Après de multiples tergiversations et explications confuses, le président ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant