Football Leaks - Manchester United : Paul Pogba également cité

le
0
Football Leaks - Manchester United : Paul Pogba également cité
Football Leaks - Manchester United : Paul Pogba également cité

Après Cristiano Ronaldo, José Mourinho, Angel Di Maria ou encore Javier Pastore (et tant d’autres), c’est au tour de Paul Pogba d’être au cœur des nouvelles révélations de Mediapart dans le cadre de l’enquête « Football Leaks ».

Selon les documents analysés par les douze médias européens de l’European Investigative Collaboration (EIC), les droits à l’image du joueur le plus cher de l’histoire du football (120 millions d’euros) ont voyagé entre deux paradis fiscaux : le Luxembourg et Jersey (Iles anglo-normandes). Selon Mediapart, le milieu des Bleus a utilisé une société offshore (Aftermath Limited) à Jersey avant de signer son contrat de sponsoring avec Adidas qui lui aurait rapporté entre 25 et 40 millions d’euros. L’EIC dévoile aussi les coulisses de la rivalité entre Oualid Tanazefti, ancien agent de Paul Pogba, et Mino Raiola, son actuel agent, quand le Français est passé dans l’écurie de l’agent italo-néerlandais.

Raiola a perçu 10 millions d’euros quand Pogba jouait à la Juve

Oualid Tanazefti aurait récupéré une partie des revenus du droit à l’image de l’ancien Turinois en signant un contrat daté de 2014 via une société au Luxembourg. Le Français, qui avait découvert le milieu de terrain à 13 ans, aurait floué le Red Devil en s’appropriant les revenus liés à ses droits à l'image pendant quinze ans via une société luxembourgeoise, Koyot Group. Mediapart révèle les détails très avantageux de ce contrat. Le nom de Mino Raiola apparaît également dans les révélations des Football Leaks. D’après Mediapart, la Juventus Turin a versé 10 millions d’euros à l’agent durant les quatre années passées par Paul Pogba à Turin (2012-2016).

Raiola estime que les informations étaient « imaginaires ou en tous cas déformées »

« C’est presque autant que le salaire du joueur, alors que la norme dans le milieu se situe plutôt entre 10 et 20% », précise Mediapart. Mino Raiola, qui aurait également perçu 27 millions d’euros au moment où le Tricolore a été transféré à Manchester United, transfère les revenus issus des droits à l’image du Mancunien à une « coquille offshore » nommée Aftermath et immatriculée à Jersey. Sollicité par Mediapart, Paul Pogba a refusé de répondre aux questions du site. Mino Raiola n’a lui pas tardé à répondre en affirmant les informations étaient « imaginaires, inexactes ou en tout cas déformées ». Oualid Tanazefti a lui jugé que les informations avaient été « erronées et décontextualisées ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant