Football : le racisme vainqueur du match Moscou-Manchester ?

le
6
La campagne de prévention de l'UEFA contre le racisme, ici illustrée par son slogan officiel, est encore manifestement insuffisante.
La campagne de prévention de l'UEFA contre le racisme, ici illustrée par son slogan officiel, est encore manifestement insuffisante.

La compétition peut être belle, enivrante, certaines zones d'ombre ont décidément bien du mal à en être dissipées. Ce mercredi, les Anglais de Manchester City jouaient à l'Arena Khimki de Moscou devant près de 15 000 spectateurs à l'occasion de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. S'ils l'ont emporté (2-1) grâce à un doublé de l'Argentin Sergio Agüero, la soirée a été gâchée par la bêtise humaine récurrente dans certains stades de football européens.

Règlement non appliqué

"Il ne devrait plus y avoir de place dans les stades pour le racisme. Le football n'a ni couleur, ni religion, ni frontière." Par ces mots, Yaya Touré confirme ce que des journalistes anglais avaient rapidement constaté sur place : l'Ivoirien - ainsi que le Belge Vincent Kompany - a bien été victime de cris de singe durant la rencontre. L'incident va trouver un écho médiatique assez rapide : durant le magazine de deuxième partie de soirée sur BeIn Sport, Alexandre Ruiz relate ce tweet de Yaya Touré. Sur le site internet du Guardian, la une de la home sport y est aussi consacrée, reléguant au second plan les enseignements sportifs de la soirée : "CSKA issue denial as UEFA investigates Touré racist chants" (le CSKA dément alors que l'UEFA enquête sur les chants racistes visant Touré), titre le journal britannique.

Contrairement à ce que stipule le règlement de l'UEFA en vigueur depuis juin dernier, le match s'est donc...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le vendredi 25 oct 2013 à 12:47

    Depuis le temps qu'on vous dit c'est un sport de beaufs.

  • nebraska le vendredi 25 oct 2013 à 12:45

    Il faut tout de meme bien avouer que si nos clubs européens embauchaient plus de blanc on y verrait plus clair. OK ce serait plus difficile de faire passer 1 mec de 30 ans pour 1 jeunot de 20 ans puisque tous les blancs ont leurs papiers en règle.

  • knbskin le vendredi 25 oct 2013 à 12:40

    Bah ! Les Russes sont clairement et ouvertement raci.stes (anti-noirs, anti-arabes, anti-jaunes, ...) et cela depuis ... quelques siècles. Il faut dire qu'ils ont - historiquement - subi eux-mêmes le racisme. Les Russes sont des "Slaves", ce qui veut dire "esclave" en bon indo-européen ... ;)

  • eskimmo le vendredi 25 oct 2013 à 08:53

    On s'en fout de ce sport de prolétaires alcooliques.

  • jean.e le vendredi 25 oct 2013 à 08:24

    "Le football n'a ni couleur, ni religion, ni frontière."chichi il a la couleur verte du dollar et les frontieres des paradis fiscaux

  • M4841131 le jeudi 24 oct 2013 à 17:58

    a bien été victime de cris de singe durant la rencontre ====> y avait tobby rat dans le public ?