Football: le PSG s'offre Edinson Cavani pour un transfert record

le
0
LE PSG S'OFFRE EDINSON CAVANI
LE PSG S'OFFRE EDINSON CAVANI

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain est sorti du climat morose dans lequel il était plongé depuis près de deux mois en officialisant mardi l'arrivée de l'international uruguayen Edinson Cavani, recruté pour 64 millions d'euros, un record en Ligue 1.

L'ancien joueur de Naples âgé de 26 ans, meilleur buteur de la Serie A la saison dernière avec 29 réalisations, s'est engagé pour cinq saisons et un salaire annuel avoisinant les 10 millions d'euros.

Le précédent record en matière de transfert en France appartenait à l'AS Monaco, qui avait déboursé fin mai 60 millions d'euros pour s'attacher les services de l'attaquant colombien Radamel Falcao.

Depuis le titre de champion de France décroché mi-mai, le club de la capitale n'a eu de cesse d'enchaîner les contrariétés: fête du Trocadéro gâchée par la violence, départ de Carlo Ancelotti, difficulté à lui trouver un successeur et enfin démission de son directeur sportif Leonardo.

Au cours de cette période d'instabilité, le PSG a regardé son grand rival annoncé la saison prochaine, l'AS Monaco, recruter à tours de bras, sans bouger.

L'arrivée d'Edinson Cavani a donc logiquement redonné du baume au coeur au président du club de la capitale lors de la présentation de l'ancien joueur de Naples.

"Tout le monde connaît Cavani, tout le monde le voulait et je suis très heureux qu'il nous ait choisi. Son arrivée est dans la continuité de notre projet", a déclaré le dirigeant qatari à l'occasion d'une conférence de presse.

"J'ai lu dans la presse ces dernières semaines que la crédibilité de notre projet était en cause. Pour moi, elle n'a pas changé. Notre objectif est toujours de gagner la Ligue des champions dans les quatre années à venir et pourquoi pas l'année prochaine", a ajouté Al Khelaïfi sur un ton légèrement offensif censé faire taire les Cassandre.

Edinson Cavani est considéré comme l'un des meilleurs attaquants au monde, raison pour laquelle il était également convoité par le Real Madrid et Chelsea. Il sort d'une saison étourdissante où il a marqué 44 buts en 57 rencontres.

Prié de dire les raisons qui l'avaient poussé à choisir la Ligue 1 plutôt que les prestigieuses Liga et Premier League, l'Uruguayen a dit avoir été séduit par le caractère ambitieux du projet parisien.

CAVANI A ENVIE DE JOUER AVEC "IBRA"

"Je suis très heureux d'être ici, de faire partie de ce projet. C'est un projet très riche, motivant et ambitieux", a expliqué l'Uruguayen, qu'on surnomme le "Matador".

"Sincèrement, je suis un joueur qui en tant que compétiteur veut toujours gagner. Et pour moi, le PSG est un club où beaucoup de personnes aimeraient jouer. Il fait partie du Top mondial. Voilà les motivations qui ont fait que je suis venu ici", a-t-il ajouté.

"Je sais que j'arrive dans une équipe qui est championne de France et qui a laissé un très bonne image en Ligue des champions la saison dernière et c'est pour moi une fierté, une grande joie d'être ici. Je vais essayer de donner le maximum pour apporter tout ce que je peux", a-t-il poursuivi.

"J'ai senti une grande confiance à mon égard et le message que j'ai envie d'adresser aux supporters, à toute cette ville, est que je viens ici avec beaucoup d'envie, avec cette envie de tout donner pour le groupe, de gagner des titres et la Ligue des champions."

Depuis plusieurs semaines, de nombreux observateurs demeurent sceptiques quant à l'idée d'associer dans la même équipe deux attaquants du calibre d'Edinson Cavani et de Zlatan Ibrahimovic.

Prié de dire si cette perspective d'évoluer aux côtés du Suédois, ou en concurrence avec lui, lui posait un problème, Cavani a répondu avec beaucoup de tact et de philosophie qu'il se réjouissait de jouer avec "Ibra".

"Pour un autre attaquant, c'est toujours un plaisir de jouer à ses côtés. C'est un grand compétiteur, un champion, un joueur de classe mondiale. C'est un vainqueur, habitué à gagner, très positif. C'est très bon qu'il soit avec nous. J'espère pouvoir former un bon duo d'attaque avec lui", a expliqué Cavani.

Sondé sur cette même question de cohabitation, Al Khelaïfi a de son côté souligné qu'il souhaitait les voir jouer ensemble mais qu'au final, ce sera à son entraîneur de trancher.

"Nous l'avons acheté pour qu'il joue avec Zlatan mais la décision finale reviendra à Laurent Blanc", a souligné le président du PSG.

Olivier Guillemain, édité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant