Football: "Le Président" met fin à son aventure avec les Bleus

le
0
Football: "Le Président" met fin à son aventure avec les Bleus
Football: "Le Président" met fin à son aventure avec les Bleus

PARIS (Reuters) - Le départ de Laurent Blanc de l'équipe de France de football, au terme de son contrat de sélectionneur qui a expiré samedi, a mis un point final à une relation longue de 23 ans avec les Bleus.

L'ancien défenseur a été sélectionné pour la première fois en février 1989 avant de présider, après le fiasco du Mondial sud-africain à l'été 2010, aux destinées d'une équipe qu'il a menée en quarts de finale de l'Euro 2012.

Dès dimanche, la carrière du champion du monde 1998 et du champion d'Europe 2000, aujourd'hui âgé de 46 ans, s'écrira loin de l'équipe de France.

Il pourra faire valoir auprès de ses futurs recruteurs son expérience d'entraîneur qui, si courte soit-elle, a été couronnée de succès en club depuis son arrivée sur le banc des Girondins de Bordeaux en 2007.

Il a ainsi décroché le doublé championnat-Coupe de la Ligue dès sa deuxième saison, en 2009, avant d'envoyer Bordeaux en quarts de finale de la Ligue des champions, un résultat largement au-delà des ambitions habituelles du club.

Son CV lui a valu d'être appelé par la Fédération française de football (FFF) quand il s'est agi de trouver un remplaçant à Raymond Domenech, capable de redresser une équipe en perdition en Afrique du Sud.

Le Cévenol a alors tenté de transmettre, avec plus ou moins de succès, son goût pour le beau jeu à ses joueurs.

Deux ans après, le bilan est mitigé.

Les Bleus de Blanc se sont qualifiés pour l'Euro 2012, ont aligné une série de 23 matches sans défaite, et ont réussi à mettre les pieds en quarts de finale du Championnat d'Europe, l'objectif fixé par la FFF.

BLESSÉ

Mais ils ont quitté le tournoi sur un maigre bilan d'une victoire, un match nul et deux défaites, dont l'une contre la Suède. Et les démêlés de Samir Nasri avec la presse ont immédiatement réveillé les fantômes sud-africains.

"Le Président", un surnom gagné lors de ses années à Marseille et adopté par ses coéquipiers en équipe nationale, n'a pas accompli un sans-faute lors de ces deux années.

Son image fut notamment ternie par "l'affaire des quotas", en avril 2011, quand il fut accusé d'avoir approuvé, lors d'une réunion de la Direction technique nationale, l'instauration de pourcentages raciaux dans la sélection des jeunes espoirs.

Blessé, Laurent Blanc fut tenté par la démission. Il préféra s'excuser publiquement et poursuivre sa mission jusqu'à l'Euro.

Quand il était joueur, l'homme aux 97 sélections a davantage connu le succès avec l'équipe de France. Demi-finaliste de l'Euro 1996, il a participé à l'épopée de 1998 en France avant de faire son baroud d'honneur en finale de l'Euro 2000, quelques mois avant sa dernière apparition en Bleu, le 2 septembre 2000 contre l'Angleterre.

Passé par les écuries européennes les plus prestigieuses, le FC Barcelone, l'Inter Milan, ou encore Manchester United, le défenseur central a quasiment tout gagné, de la Coupe de France avec Montpellier en 1990 jusqu'au titre de champion d'Angleterre sous les ordres d'Alex Ferguson en 2003.

Son départ, samedi, ouvre une nouvelle ère pour l'équipe de France, et un nouveau chapitre dans sa carrière d'entraîneur.

Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant