Football: le joueur de demain doit savoir plus que dribbler

le
0
POUR SE PRÉPARER AU HAUT NIVEAU, LES ASPIRANTS FOOTBALLEURS NE DOIVENT PAS MISER QUE SUR LEUR JEU
POUR SE PRÉPARER AU HAUT NIVEAU, LES ASPIRANTS FOOTBALLEURS NE DOIVENT PAS MISER QUE SUR LEUR JEU

par Mike Collett

LONDRES (Reuters) - Pour espérer devenir un footballeur de haut niveau aujourd'hui, il ne suffit pas seulement d'avoir la qualité de dribble de Lionel Messi ou l'instinct de buteur de Cristiano Ronaldo.

Les meilleurs joueurs du monde ont aussi besoin de facultés mentales solides, d'aptitudes sociales telles que la conscience de soi et la capacité à comprendre autrui.

Certains centres de formation européens l'ont bien compris et font de plus en plus appel à des experts pour faire et parfaire l'éducation des jeunes qui arrivent parfois chez eux dès l'âge de neuf ans.

Steve Pisano est l'un de ces nouveaux consultants et travaille pour une entreprise nommée LifeSkills Sports, basée en Grande-Bretagne.

Aujourd'hui âgé de 56 ans, Pisano a fait plusieurs essais dans sa jeunesse dans des clubs mineurs tels que Milwall avant de finalement faire carrière aux Etats-Unis. En dehors de son métier, il entraîne des équipes de jeunes et donne des coups de main à titre gracieux à des équipes de petites divisions.

Au sein de son entreprise, cet expert travaille à donner aux aspirants footballeurs une vraie valeur ajoutée en dehors de leurs compétences sur le terrain.

Selon lui, ces jeunes ont besoin d'être préparés avant de sauter dans le grand bain d'un milieu ultra compétitif et dur psychologiquement; mais aussi de développer des qualités dont ils pourront se servir une fois leur aventure footballistique terminée, ou avortée.

D'après Xpro, une association qui s'occupe des anciens footballeurs professionnels au Royaume Uni, il y aurait aujourd'hui dans les prisons britanniques 130 ex-joueurs pros, dont 124 âgés de moins de 25 ans.

Ces anciens espoirs, après n'avoir jamais vraiment percé, ont sombré dans la délinquance.

LifeSkills travaille avec deux clubs anglais: Fulham, qui évolue en Premier League, et Crystal Palace, une équipe de deuxième division, soit l'équivalent de 400 jeunes à former, de 9 à 21 ans. Seule une partie d'entre eux réussira.

"FORMER DES FOOTBALLEURS MODERNES"

"Ce que nous proposons aux clubs, c'est d'établir un profil socio-psychologique de chaque joueur avec ses forces et les domaines dans lequel il peut progresser", explique Pisano à Reuters.

"Notre expertise est destinée à doter les clubs de mécanismes visant à développer la confiance en soi chez un jeune joueur", poursuit-il.

"Celle-ci lui permet de renforcer son estime de soi, l'image qu'il a de lui-même afin de faire en sorte qu'il devienne le meilleur footballeur qu'il puisse espérer. Pour devenir un joueur de classe mondiale, il faut de la confiance, une image de soi-même solide et une attitude mentale positive."

LifeSkills Sports n'a pas décidé de travailler par hasard avec Fulham et Crystal Palace, ainsi que le souligne Pisano.

"Palace dispose d'un des meilleurs centres de formation du pays en termes de ratios. Ils sont très engagés dans une politique de recrutement local et ont une approche tutorielle très développée vis-à-vis de leurs jeunes. Quant à Fulham, c'est la référence absolue en Premier League en termes de formation", note-t-il.

"Notre philosophie est de développer les compétences émotionnelles et sociales des joueurs qui pourront leur permettre de devenir des sportifs d'élite et d'être capables de s'adapter à n'importe quelle situation", explique Pisano.

"Ces compétences sociales portent sur la compréhension de soi-même et sur la communication avec autrui. Par exemple, est-ce que je suis capable de communiquer de manière efficace sur un terrain avec mes partenaires afin de tirer le meilleur d'eux-mêmes?"

"Le but est de former des footballeurs modernes. Il ne s'agit pas seulement de ce qu'ils savent faire sur le terrain. Les clubs souhaitent que leurs jeunes joueurs soient équipés pour apprendre en somme."

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant