Football : le Ghanéen Waris pose un lapin à Rennes et file à Lorient

le , mis à jour à 13:08
0
Football : le Ghanéen Waris pose un lapin à Rennes et file à Lorient
Football : le Ghanéen Waris pose un lapin à Rennes et file à Lorient

C'est l'histoire rocambolesque du mercato d'été de la Ligue 1. L'attaquant ghanéen Abdul Majeed Waris a planté mercredi le Stade Rennais, avec qui il était visiblement censé s'engager, pour finalement signer un contrat avec le FC Lorient, qui venait d'obtenir un accord de dernière minute avec le club d'origine de Waris, Trabzonspor (Turquie). 

Des émissaires de Rennes ont même attendu le joueur à Roissy mercredi avant que Waris ne prenne une voiture affrétée par Lorient pour prendre la direction de la Bretagne. Ce qui rappelle l'histoire récente du Coréen Park Chu-young, qui avait planté Lille pour partir à Arsenal sur le quai d'une gare, comme le rappelle «L'Equipe» ce jeudi matin. 

Les faits semblent toutefois plus compliqués et ce n'est pas forcément le joueur qui est en cause. Selon le quotidien sportif, Rennes avait un accord avec Trabzonspor pour le transfert de l'attaquant de 23 ans pour un montant de 3,5 millions d'euros plus un million d'euros de bonus. Sauf qu'entre temps, Lorient aurait surenchéri le montant du transfert à 5 millions d'euros plus un bonus à la revente. Trabzonspor a donc tranché en faveur des Merlus. 

Mais le président du FC Lorient, Loic Fery, a tenu à préciser certaines informations ce jeudi matin via son compte Twitter. Selon ses écrits, Warris «est arrivé à Paris avec un billet d'avion réservé par le FC Lorient et après avoir obtenu l'accord du club turc». «Le FC Lorient avec l'accord du club turc et celui du joueur a organisé le voyage de Warris», insiste-t-il. 

(4) Waris est arrive a Paris hier avec un billet d'avion reserve par le @FCLorientOff et apres avoir obtenu l'accord du club turc.— Loic FERY (@LoicFery) 6 Août 2015

(5) le @FCLorientOff, avec l'accord du club turc et celui du joueur a organise le voyage de @warisgh10 . @lequipe devrait verifier ses infos— Loic FERY (@LoicFery) 6 Août 2015

Même si le ton serait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant