Football : le gardien Yohann Pelé réclame 6,7 millions à Toulouse

le
0
Football : le gardien Yohann Pelé réclame 6,7 millions à Toulouse
Football : le gardien Yohann Pelé réclame 6,7 millions à Toulouse

Le gardien de but Yohann Pelé a réclamé mardi devant les prud'hommes 6,7 millions d'euros au Toulouse Football Club (Ligue 1), son ancien club, pour licenciement abusif. Le joueur, 31 ans, avait signé en 2009 un contrat de quatre ans avec le Téfécé. Le 8 octobre 2010, il était arrêté à la suite d'une embolie pulmonaire bilatérale avant d'être finalement licencié en mai 2012.

Devant les prud'hommes de Toulouse, il a réclamé 1,5 million d'euros au titre de salaires non perçus sur un peu plus d'un an et 5,28 millions d'euros de préjudice moral. «Yohann estime que la rupture de son contrat n'est pas licite, a expliqué son avocat, Me Jean-Jacques Bertrand. Il reproche au club deux choses: la première est de ne pas avoir saisi la Ligue de football, ce qui est une obligation y compris en cas d'inaptitude physique.»

«Le deuxième point, c'est qu'on reproche au club le caractère déloyal de l'offre de reclassement, imposée par la loi, qui lui a été faite et qu'il ne pouvait que refuser : on lui proposait d'être recruteur de gardiens dans le Sud-Ouest pour 2 400 euros par mois», a ajouté l'avocat.

Une offre de reclassement à 2 400 ? par mois alors qu'il en gagnait 100 000...

Cette offre, a ajouté en substance l'avocat, était très inférieure aux possibilités qu'il avait de prise en charge par les allocations chômage. Le Téfécé a fait cette offre «pour qu'il la refuse et pour pouvoir ensuite le licencier», a-t-il plaidé. Le gardien de but d'1,96 m touchait 100 000 euros par mois. Le club de la Ville Rose, lui, n'a pas voulu faire de commentaire.

Le désaccord entre le joueur et le Téfécé se double d'une bagarre de médecins, le joueur se prévalant de rapports de cardiologues et de pneumologues qui le déclarent apte à exercer la profession de gardien de but au plus haut niveau, en contradiction avec les deux avis de l'inspection du travail qui affirment qu'il est inapte à jouer à Toulouse.

«L'albatros» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant