Football : le Barça interdit de recrutement

le
0
Football : le Barça interdit de recrutement
Football : le Barça interdit de recrutement

Cette sanction fait l'effet d'une bombe. Le FC Barcelone ne pourra plus acquérir de joueur la saison prochaine (mercato d'été et d'hiver). La commission de discipline de la FIFA a indiqué mercredi avoir interdit de transferts le club catalan pour des infractions relatives au recrutement de dix joueurs mineurs.

Le Barça, déjà empêtré dans l'affaire Neymar, écope également d'une amende de 450 000 francs suisses (370 000 euros), a indiqué la Fédération internationale, qui précise que le club a 90 jours pour régulariser la situation de tous les joueurs mineurs concernés.

Outre le club catalan, la Fédération espagnole de football (RFEF) a été reconnue coupable de violations du réglement sur les transferts de joueurs mineurs et a écopé d'une amende de 500.000 francs suisses (400.000 euros). La RFEF «s'est vu octroyer un délai d'une année pour régulariser son cadre réglementaire et son système existant à l'égard des transferts internationaux de footballeurs mineurs», a souligné la FIFA.

Déjà mis en examen dans l'affaire Neymar

Ces sanctions font suite à des enquêtes menées par la filiale de la FIFA chargée de surveiller les transferts et par sa commission de discipline sur les cas de plusieurs joueurs mineurs qui ont été enregistrés auprès du FC Barcelone et ont disputé des compétitions pour le club entre 2009 et 2013. Selon les règlements, le transfert international d'un joueur n'est autorisé que s'il est âgé d'au moins 18 ans, à moins qu'il n'entre dans trois cas de figure spécifiques pour lesquels des exceptions peuvent être accordées.

La commission de discipline a estimé que «si les transferts internationaux peuvent, dans certains cas spécifiques, être favorables à la carrière sportive d'un jeune joueur, il est très probable qu'ils aillent à l'encontre des intérêts du joueur mineur» et conclu que «l'intérêt de la protection du développement sain et approprié d'un mineur dans son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant