Football: Laurent Blanc quitte son poste de sélectionneur

le
0
Football: Laurent Blanc quitte son poste de sélectionneur
Football: Laurent Blanc quitte son poste de sélectionneur

PARIS (Reuters) - Le sélectionneur Laurent Blanc ne souhaite pas être reconduit à la tête de l'équipe de France de football au terme de son contrat qui est arrivé à expiration samedi, annonce la Fédération française de football (FFF).

"Laurent Blanc a contacté samedi le président de la FFF, Noël Le Graët, pour lui indiquer sa décision de ne pas solliciter la reconduction de son contrat de sélectionneur", indique l'instance dans un communiqué.

L'avenir de l'entraîneur âgé de 46 ans, nommé en juillet 2010 après la Coupe du monde en Afrique du Sud, était en suspens depuis l'élimination des Bleus en quarts de finale de l'Euro 2012 contre l'Espagne il y a une semaine.

"Noël Le Graët en a pris acte et a tenu à saluer le travail effectué par Laurent Blanc", précise la FFF qui tiendra une conférence de presse mardi, à l'issue d'une réunion de son comité exécutif.

Laurent Blanc et Noël Le Graët s'étaient longuement rencontrés jeudi et avaient convenu de se donner un délai de réflexion supplémentaire de 48 heures avant de statuer sur l'avenir du sélectionneur.

Avant l'Euro, le champion du monde 1998, nommé par le prédécesseur de Noël le Graët, Fernand Duchaussoy, il y a deux ans, avait tenté d'obtenir une prolongation de son mandat, mais il s'était heurté à une fin de non-recevoir.

SUCCESSION OUVERTE

L'un des principaux points de désaccord entre les deux hommes portait sur l'encadrement de l'équipe de France, que Noël Le Graët jugeait pléthorique.

Le bilan de l'Euro 2012 en Ukraine et en Pologne a probablement compté dans la décision de Laurent Blanc, qui voyait la pression s'accroître sur ses épaules.

Les Bleus ont en effet quitté le tournoi sur une victoire, un match nul et deux défaites, dont un revers cinglant contre la Suède en match de groupes, le 19 juin (2-0).

Plus grave, peut-être, le comportement de certains joueurs a réveillé dans l'opinion le souvenir du fiasco de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Le milieu de terrain Samir Nasri a notamment crié "Ferme ta gueule!" lors du match France-Angleterre et mis son index devant sa bouche pour intimer le silence à un journaliste qui avait critiqué son jeu.

Huit jours plus tard, le même joueur a violemment insulté un autre journaliste qui l'avait interpellé en zone mixte à la sortie du quart de finale perdu contre l'Espagne.

La question du remplacement de Laurent Blanc est désormais posée.

Le départ de l'entraîneur coïncide avec la volonté de Didier Deschamps, son ancien coéquipier du Mondial 1998, de quitter son poste à l'Olympique de Marseille après trois saisons dans les Bouches-du-Rhône.

D'autres noms circulent pour prendre la succession.

Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant