Football: Laurent Blanc en sait un peu plus au PSG

le
0
LAURENT BLANC PREND SES MARQUES AU PSG
LAURENT BLANC PREND SES MARQUES AU PSG

par Olivier Guillemain

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Laurent Blanc est apparu mercredi un peu moins perdu qu'il y a près d'une semaine lors de sa prise de fonctions au PSG car le "Président" en sait désormais un peu plus sur sa feuille de route, son staff technique et ses recrues potentielles.

Jeudi dernier, dans l'auditorium du Parc des Princes, l'ancien sélectionneur des Bleus avait semblé naviguer dans un flou presque total, symbole de l'urgence dans laquelle il a été recruté par les dirigeants parisiens.

Six jours plus tard, il a semblé plus à son aise dans son nouveau costume pour sa deuxième conférence de presse organisée exceptionnellement à Clairefontaine (Yvelines), où s'entraîne son groupe depuis lundi, le Camp des Loges étant en travaux.

Sa connaissance des lieux y était sans doute pour quelque chose. Mais au-delà de ces repères affectifs, le nouvel entraîneur du PSG semblait plus tranquille car beaucoup plus au fait de sa mission, dont les contours ont enfin été dessinés.

"Le président et le directeur sportif sont venus voir pour nous donner les objectifs. C'est simple. Il faudra faire aussi bien que l'année dernière, ce qui est logique si on veut progresser et avoir une politique ambitieuse", a-t-il commencé par dire.

"C'est assez clair", a ajouté l'ancien entraîneur de Bordeaux qui a désormais aussi une équipe autour de lui, ce qui n'était pas encore le cas jeudi.

"J'espère qu'on a composé un staff compétent. On a été obligé de composer par rapport aux départs de celui de l'année dernière. Nous avons pris un entraîneur de gardiens, Nicolas Dehon, et un préparateur physique, Philippe Lambert, que je connais pour avoir travaillé avec lui en équipe de France", a-t-il fait savoir.

Quarante-huit heures après l'officialisation de son arrivée, Laurent Blanc n'avait eu le temps de parler à aucun de ses nouveaux joueurs, ce qui avait surpris bon nombre d'observateurs. Cette négligence a depuis été réparée.

BLANC "ADORE" CAVANI

"Je n'ai pas encore eu d'entretiens individuels car je pense que c'est un peu tôt pour en faire étant donné que tout le monde n'a pas encore repris. Mais j'ai eu quelques joueurs au téléphone", a-t-il souligné.

Laurent Blanc a notamment échangé quelques mots avec celui qui était capitaine sous l'ère de son prédécesseur Carlo Ancelotti, le Brésilien Thiago Silva, qui vient tout juste de remporter la Coupe des Confédérations et reste très courtisé par le FC Barcelone.

Cette conversation a semble-t-il livré quelques enseignements puisque d'après Laurent Blanc, il n'est pas prévu que l'international auriverde prenne le chemin de la Catalogne cet été.

"J'ai eu Thiago hier au téléphone et je peux vous dire qu'il sera parisien la saison prochaine. On est en train de lui préparer un programme de reprise individualisée. Je l'ai senti concerné pour la saison prochaine."

Laurent Blanc en sait aussi un peu plus sur les possibles recrues du club cet été. S'il reconnaît disposer d'un "effectif de très grande qualité", il a confirmé entre les lignes qu'il y aurait certainement de nouvelles recrues, notamment au poste de latéral gauche.

Prié de dire si ce nouveau défenseur pourrait s'appeler Lucas Digne (Lille) ou Eric Abidal (libre), l'ancien champion du monde 1998 n'a pas démenti et s'est dit intéressé.

"Les joueurs que vous avez cités sont susceptibles d'intéresser le PSG. Ce serait une bonne chose d'en avoir un. Il est difficile de ne pas apprécier Eric Abidal. Après il faut en discuter avec le président et Leonardo. Le jeune joueur que vous avez cité a un fort potentiel. Ces joueurs m'intéressent, nous intéressent", a-t-il fait savoir.

Laurent Blanc n'a pas non plus démenti que son club s'intéressait fortement à l'attaquant de Naples Edinson Cavani, dont la clause libératoire est fixée à 63 millions d'euros.

"J'adore ce joueur. Je l'ai vu jouer plusieurs fois avec l'Uruguay et Naples. S'il devait faire partie de l'effectif parisien l'année prochaine, je serais très heureux. Après je pense que je ne suis pas le seul entraîneur qui serait heureux", a-t-il dit à propos du meilleur buteur de la Serie A la saison dernière

Edité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant