Football : la justice s'est-elle acharnée sur Brandão ?

le
0
Le fameux match PSG-Bastia du 16 août dernier qui a débouché sur l'affaire Brandão.
Le fameux match PSG-Bastia du 16 août dernier qui a débouché sur l'affaire Brandão.

"La justice a voulu faire un exemple. Or, je ne savais pas que la médiatisation de l'affaire était une circonstance aggravante." L'avocat de Brandão, Olivier Martin, s'est désolé à la sortie du tribunal de cette peine d'un mois d'emprisonnement ferme et de 20 000 euros d'amende infligée à l'attaquant franco-brésilien du SC Bastia. La justice reproche à l'ancien joueur de l'OM d'avoir asséné un coup de tête au joueur du PSG Thiago Motta le 16 août dernier, dans les vestiaires, après le match Paris-Bastia. L'affaire était jugée ce jeudi 27 novembre sans la présence des deux protagonistes. Et l'absence du prévenu a agacé le président du tribunal dès le début de l'audience, ce dernier n'étant pas au courant de l'hospitalisation du joueur la veille pour soigner un quadriceps. L'intervention remarquée de Brandão lors de l'émission Canal Football Club dimanche dernier, pour donner sa version, n'a peut-être pas non plus amadoué la 30e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris où le dossier était plaidé ce jeudi.Un journaliste de L'Équipe viré de la salleUne trentaine de personnes, majoritairement des étudiants et des journalistes, étaient présentes pour cette audience qui a débuté à neuf heures du matin, et qui a donné lieu à un délibéré à 13 h 30. L'ambiance était tendue. Lorsqu'un journaliste de l'Équipe a allumé son téléphone pour enregistrer les débats, malgré la consigne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant