Football : la cession du FC Sochaux au Chinois Ledus se confirme

le
0
Football : la cession du FC Sochaux au Chinois Ledus se confirme
Football : la cession du FC Sochaux au Chinois Ledus se confirme

Un club historique du football français est sur le point de passer sous pavillon chinois. Le FC Sochaux, créé il y a 90 ans par des salariés de Peugeot et dont l'actionnaire est toujours PSA Peugeot Citroën, devrait bientôt devenir la propriété de l'entreprise chinoise Ledus. Celle-ci a confirmé lundi son intention de racheter le club et un accord a été conclu entre les deux parties. 

Cet accord valide «les termes de la lettre d'intention signée en février et confirme le projet de cession de 100 % des actions du club», précise le FC Sochaux dans un communiqué. Il s'agit d'une «nouvelle étape importante dans la cession» du FCSM qui pourrait être effective «pour la saison prochaine», ajoute le club.

Ledus, filiale du groupe Tech Pro Technology Development coté à Hong Kong et spécialisée dans la fabrication de systèmes d'éclairage Led, deviendrait ainsi le premier Chinois à acquérir 100% d'un club de football européen, après le rachat fin mars de 20 % de l'Atlético de Madrid par le magnat Wang Jianlin, patron du groupe Wanda.

Une vente autour de 7 millions d'euros

Considérée comme une «petite révolution» par l'entraîneur Olivier Echouafni, l'arrivée du nouvel investisseur devrait «permettre au FCSM de disposer de moyens financiers conformes aux ambitions sportives légitimes du club», souligne le club dans son communiqué. «Les conditions de cet accord répondent pleinement aux objectifs fixés par l'actionnaire actuel de recherche d'un projet robuste et pérenne», poursuit-il. 

PSA avait annoncé il y a un an son intention de se séparer du club pour recentrer ses investissements vers l'automobile. En février, il avait confirmé l'existence de négociations «préférentielles» avec Ledus. Le montant de la transaction portant sur le rachat de «la totalité du capital et des droits de vote» du club pourrait s'élever à 7 millions d'euros. 

Début 2014, PSA Peugeot Citroën s'était déjà ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant