Football : la CAN 2015 n'aura pas lieu au Maroc, disqualifié

le
1
Football : la CAN 2015 n'aura pas lieu au Maroc, disqualifié
Football : la CAN 2015 n'aura pas lieu au Maroc, disqualifié

Le Maroc n'organisera pas la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015. La décision de la Confédération africaine de football (CAF) est tombée mardi après-midi alors que le pays maghrébin avait demandé le report de la compétition à plusieurs reprises, en raison des risques liés au virus Ebola, qui a fait plus de 4 800 morts dans différents pays d'Afrique de l'Ouest.  

«Ayant notifié le 3 novembre dernier sa décision ferme et unanime de maintenir la compétition aux dates indiquées, le Comité Exécutif (NDLR : de la CAF) confirme que la Coupe d'Afrique des Nations Orange 2015 n'aura pas lieu au Maroc», explique la CAF dans un communiqué. Elle y indique que plusieurs candidatures ont été proposées et qu'elle rendra sa décision «sous peu». La Guinée équatoriale, l'Angola et le Gabon se seraient portées candidates, le dernier cité étant le favori. L'Egypte, où la CAF a son siège et qui dispose des infrastructures suffisantes, serait aussi en course.

Les Lions de l'Atlas automatiquement disqualifiés

«Tout pays a le droit de prendre des précautions pour garantir la sécurité de ses citoyens», s'est défendu le ministre des Sports marocain, Mohammed Ouzzine, interrogé lors d'une séance de questions au Parlement. «Le Maroc n'a pas refusé d'organiser la CAN» et n'a «pas failli à ses engagements». «Il maintient sa demande de report», a-t-il martelé, dans une réponse diffusée par la chaîne publique Al Oula.

Le ministre a répété les arguments maintes fois avancés par son pays, évoquant une «demande de report face à un cas de force majeure» sanitaire. «Nous faisons face à une épidémie dangereuse que le monde entier a du mal à juguler», a-t-il plaidé. Selon lui, le Maroc est désormais «prêt à tous les scénarios», alors que la CAF a laissé entrevoir la possibilité de sanctions.

La CAF annonce également que l'équipe marocaine est disqualifiée automatiquement de la compétition. «Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mercredi 12 nov 2014 à 09:30

    Les marocains ont bien raison : l'épidémie est hors de contrôle en Afrique et une telle réunion présente un risque majeur.