Football: l'OM a passé une semaine agitée

le
0
UNE SEMAINE AGITÉE POUR MARSEILLE
UNE SEMAINE AGITÉE POUR MARSEILLE

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Entre une défaite le week-end dernier à Sochaux, les vicissitudes du mercato et une perquisition de la police à son centre d'entraînement, Marseille a passé une semaine agitée avant de recevoir samedi Montpellier.

Battu 3-1 dans le Doubs, l'OM est toujours troisième de Ligue 1 mais désormais à une longueur du Paris Saint-Germain et à trois points du leader lyonnais.

"On a dérapé à Sochaux, on se doit de faire un bon match devant Montpellier", a résumé jeudi l'entraîneur Elie Baup qui a reconnu avoir mal digéré les trois buts encaissés le week-end dernier, dont deux, encore une fois, sur coups de pied arrêtés.

"Il faut améliorer notre concentration sur les coups de pied arrêtés. C'est notre leitmotiv depuis le début de la saison", a-t-il souligné.

A défaut d'être passif sur ces phases de jeu, l'OM s'est en revanche montré actif sur le marché des transferts ces derniers jours, notamment depuis mercredi.

Le transfert de l'international français Loïc Rémy aux Queens Park Rangers pour un montant avoisinant les 11 millions d'euros a permis de faire entrer en caisse des liquidités que l'OM aimerait réinvestir dans la venue de deux joueurs.

"PAS DU TOUT ÉTÉ PERTURBÉ"

"C'est une période où les opportunités ne sont pas nombreuses. Il n'y a pas beaucoup de profils disponibles, ce n'est pas le mercato d'été", concède toutefois Elie Baup, qui précise être en quête "d'un joueur offensif et d'un milieu de terrain".

Le milieu de terrain de Toulouse Moussa Sissoko figure parmi les cibles prioritaires du club phocéen mais l'international français aux six sélections est également convoité par plusieurs grosses écuries européennes.

"Pour le moment, la venue de Sissoko n'est pas concrétisée mais on ne peut pas nier qu'il y ait des échanges concernant ce joueur", a reconnu Elie Baup.

Le technicien français a dit être également en quête d'un "joueur de couloir" pour renforcer le potentiel offensif de son groupe, amoindri depuis le départ de Loïc Rémy.

Un profil qui pourrait correspondre à l'attaquant de West Ham Modibo Maïga, que la rumeur envoie déjà sur les bords du Lacydon.

Au-delà des agitations inhérentes à la période du mercato, l'OM a reçu cette semaine la visite d'une dizaine de policiers venus mener une perquisition à son centre d'entraînement.

Le cadre de cette opération demeure flou mais elle a été conduite dans le cadre d'une enquête portant notamment sur le transfert en août 2010 d'André-Pierre Gignac, avec, en toile de fond, des personnes susceptibles d'appartenir au "milieu" marseillais.

"On n'a pas du tout été perturbé, ni concerné par le travail de la police", s'est contenté de dire Elie Baup à ce sujet.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant