Football : l'artiste argentin Juan Roman Riquelme annonce sa retraite

le
0
Football : l'artiste argentin Juan Roman Riquelme annonce sa retraite
Football : l'artiste argentin Juan Roman Riquelme annonce sa retraite

Le football n'aura plus la chance de voir l'un de ses plus géniaux artistes. L'Argentin Juan Roman Riquelme, idole de Boca Juniors comme son légendaire prédécesseur Diego Maradona, a annoncé dimanche qu'il prenait sa retraite, à 36 ans. «C'est pour moi un jour important parce que j'ai décidé de ne plus jouer au football», a déclaré Riquelme lors d'un entretien à la chaîne de télévision ESPN.

«Après avoir vécu tous mes rêves avec Argentinos et Boca Juniors, il me semble que c'est le meilleur moment» pour arrêter, a expliqué Riquelme, héros de la remontée des Argentinos Juniors en première division le 8 décembre. «C'est une nouvelle vie qui commence pour moi et je ne sais pas si elle sera liée au football», a-t-il ajouté, lui qui a joué 18 saisons professionnelles, dont une au FC Barcelone (2002-2003) et quatre à Villarreal (2003-2007).

Il a toutefois reconnu envisager «d'essayer de présider le club de Boca Juniors», où il a effectué l'essentiel de sa carrière (388 matches, 89 buts) et remporté 5 titres de champion (1998, 1999, 2000, 2008 et 2011), 3 coupes Libertadores (2000, 2001, 2007), une coupe Intercontinentale (2000) et une Recopa (2008).

VINE. Quand Riquelme enrhume ses adversaires

Adulé en Argentine, où il a intégré la sélection en 2006 pour le Mondial en Allemagne (51 sélections, 17 buts), remportant l'or olympique en 2008, Riquelme a terminé sa carrière par un contrat de six mois avec les Argentinos -son club formateur- pour les aider à redevenir une équipe de l'élite du foot national.

«J'ai pris la décision qui me paraît la plus juste. Je ne me sens plus de porter un autre maillot au pays. J'ai essayé de tout donner à Boca, Argentinos, Villarreal, Barcelone, et avec la sélection. Je suis très heureux de la carrière que j'ai pu faire», a -t-il commenté.

Il admire Maradona, son fils préfère Messi

Elu meilleur joueur d'Amérique en 2000 et 2001 par le quotidien uruguayen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant