Football: l'arbitre suicidaire dit avoir succombé à la pression

le
0

BERLIN (Reuters) - L'arbitre qui a tenté de mettre fin à ses jours samedi avant de diriger un match de Bundesliga opposant Cologne à Mayence a craqué sous la pression de l'obligation de performance et des médias, a déclaré vendredi son avocat.

Babak Rafati a été retrouvé vivant par ses adjoints dans la baignoire de sa chambre d'hôtel après s'être ouvert les veines. Banquier dans le civil, il avait débuté en Bundesliga en 2005 en arbitrant également une rencontre entre Cologne et Mayence.

"M. Rafati est persuadé que cela (sa tentative de suicide)est due principalement à l'obligation de performance à laquelle on le soumettait en tant qu'arbitre, et à la pression médiatique qui y est associée", a dit Me Sven Menke dans une déclaration faite au nom de son client.

"La peur constante de faire des erreurs devenait un fardeau de plus en plus lourd à porter", a ajouté l'avocat, en précisant que Babak Rafati, 41 ans, était désormais soigné pour une dépression remontant à un an et demi.

"Avec ce poids, tous les problèmes, même ceux du quotidien, semblent insurmontables", a-t-il dit, en soulignant que cet homme d'origine iranienne ne voulait rien cacher de son état mais souhaitait pouvoir, un jour, à nouveau arbitrer.

Karolos Grohmann, Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant