Football : l'arbitrage vidéo bientôt expérimenté en Ligue 1

le
0
Football : l'arbitrage vidéo bientôt expérimenté en Ligue 1
Football : l'arbitrage vidéo bientôt expérimenté en Ligue 1

Le Comité Exécutif de la FFF a rendu officielle sa candidature à l'expérimentation de l'arbitrage vidéo ce jeudi. Lancé par l'International Football Association Board (IFAB), l'appel à l'expérimentation de l'assistance vidéo a été entendu et accepté par la France. Dans un communiqué, la Fédération Française de Football explique que cette expérimentation se fera en deux étapes, et sur deux ans.

 

A partir de novembre 2016, les arbitres assistants vidéo seront formés et entraînés sur de la théorie, lors de rencontres de Ligue 1, mais sans aucune intervention sur le jeu. La seconde étape interviendra en mars 2017, où les arbitres formés verront leurs décisions intervenir sur le jeu. L'assistant sera mis en relation avec l'arbitre central, lors de matchs tests.

 

La vidéo pour quatre situations

 

L'IFAB précise que son but n'est pas de dénaturer le football, et se veut soucieux de «préserver l'émotion et l'intensité du football». Pour cela, l'assistance vidéo n'interviendra que dans quatre situations et seul l'arbitre central pourra demander l'avis de son assistant vidéo, contrairement à certaines thèses qui avançaient un système de demandes pour les entraîneurs, qui utiliseraient leur demandes -limitées à une ou deux par mi-temps- telles des jokers. 

 

L'arbitre central pourra avoir recours à son assistant lors d'un but marqué, pour vérifier qu'il n'y ait ni hors-jeu, ni une potentielle faute. La vidéo pourra évidemment être utilisée en cas de penalty, et offrira la possibilité de revenir sur la décision et annuler le penalty sifflé, ou, au contraire, accorder la faute après visionnage.

 

Autre objet, souvent sujet aux polémiques : le carton rouge. L'exclusion pourra être confirmée ou non, la sanction pourra être aggravée, et une exclusion sera possible même si le fait de jeu se fait en dehors du champ de vision de l'arbitre. Enfin, la vidéo permettra d'identifier le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant