Football : Jorge Mendes, l'agent que craint l'UEFA

le
0
Radamel Falcao et Jorge Mendes le 30 août 2014 au stade Louis-II à Monaco.
Radamel Falcao et Jorge Mendes le 30 août 2014 au stade Louis-II à Monaco.

Faut-il croire le Wall Street Journal ou le Financial Times lorsque ces deux poids lourds des médias affirment que cet homme tient les rênes du football mondial ? Réponse : s'ils ont peut-être forcé le trait, nul doute que le sulfureux agent portugais Jorge Mendes accumule aujourd'hui un tel pouvoir que des inquiétudes se manifestent un peu partout sur son compte. Tout spécialement depuis l'été, lorsque, face à l'incrédulité générale, ce fringant brun de 48 ans a totalisé à lui seul cinq des dix transferts les plus chers du football européen - du départ de l'Hispano-Brésilien Diego Costa de l'Atlético Madrid vers le Chelsea pour 40 millions d'euros à celui de l'Argentin Di Maria du Real Madrid au Manchester United pour 74 millions d'euros. Allure de golden boy, costumes de marque - de couleur noire, en général -, entouré d'une batterie de téléphones mobiles, Jorge Mendes ("Jorge" tout court, pour ceux qui l'approchent) se meut dans le foot champagne. Sautant d'avion en avion, il s'est imposé comme un incontournable de la jet-set madrilène. Il possède d'ailleurs une villa ultra-luxueuse dans le très select lotissement-bunker de La Finca, un concentré de célébrités fortunées et d'hommes d'affaires multimillionnaires où réside aussi la crème des joueurs du Real Madrid. Dynamique et enjoué, affable avec la presse lorsqu'il s'agit d'évoquer des sujets superficiels alimentant sa légende de star people, Mendes est comme un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant