Football: Jordan Ayew, remplaçant mais solidaire à l'OM

le
0
LE MARSEILLAIS JORDAN AYEW, REMPLAÇANT MAIS SOLIDAIRE
LE MARSEILLAIS JORDAN AYEW, REMPLAÇANT MAIS SOLIDAIRE

MARSEILLE (Reuters) - Jordan Ayew reconnaît volontiers ne pas aimer le banc de touche qu'il fréquente beaucoup depuis plusieurs semaines, mais il a repris à son compte la solidarité qui est devenue cette saison la marque de fabrique de l'Olympique de Marseille.

A l'image de ses partenaires, le cadet de la famille Ayew vit sereinement un début de championnat qui voit l'OM en tête de la Ligue 1 avant un déplacement largement à sa portée, dimanche, chez la lanterne rouge, Troyes.

"Je ne vais pas dire que je suis satisfait de mon temps de jeu, mais je ne me plains pas. Je suis satisfait de ce qui se passe, pour moi comme pour l'équipe", a-t-il dit vendredi à la presse.

Pour l'attaquant de l'OM, le succès marseillais se construit sur la solidarité que l'entraîneur Elie Baup a su restaurer au terme d'une saison que le club phocéen, pour en avoir singulièrement manqué, n'a terminé qu'à la dixième place.

"L'année dernière, on peut dire ce qu'on veut, il n'y avait pas de solidarité, c'était à peu près chacun pour soi", raconte sans détour le joueur ghanéen de 21 ans.

"Elie Baup a apporté beaucoup de choses qu'il n'y avait pas l'an dernier, comme cette solidarité. Ce n'est pas facile ce qu'il est en train de faire", insiste l'attaquant.

Auteur de deux buts lors des huit premières journées où il n'a été titularisé qu'à deux reprises, Jordan Ayew n'envisage pas de quitter son club avant d'avoir pleinement réussi à l'OM.

Et il veut y parvenir en adhérant aux valeurs portées selon lui par son entraîneur: l'envie et l'amour du jeu.

Malgré son discours élogieux à l'égard d'Elie Baup, Jordan Ayew se refuse à faire de son ancien entraîneur, Didier Deschamps, le bouc émissaire des malheurs marseillais la saison dernière.

"Je ne dis pas que Deschamps n'a rien apporté, bien au contraire. C'est un grand monsieur, un grand coach. On sait tous ce qu'il a apporté au club", conclut celui qui fut lancé par l'actuel sélectionneur de l'équipe de France.

Jean-François Rosnoblet, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant