Football: impossible d'être footballeur et gay, déplore Rogers

le
0

LONDRES (Reuters) - L'Américain Robbie Rogers, qui a porté 18 fois le maillot de son équipe nationale, a déclaré qu'il lui était impossible de poursuivre sa carrière dans le football après avoir révélé son homosexualité.

L'ancien joueur, qui est devenu le mois dernier le troisième footballeur professionnel à faire son "coming out", avait alors fait savoir qu'il prenait en même temps sa retraite sportive à l'âge de 25 ans.

"Dans le football, il est évidemment impossible de faire son coming out", estime Robbie Rogers dans un entretien publié vendredi par le quotidien britannique The Guardian.

"Je redoutais beaucoup la réaction de mes coéquipiers", a raconté l'ancien joueur de Heerenveen aux Pays-Bas et de Leeds, en deuxième division anglaise.

L'ex-professionnel, qui a joué pour la dernière fois avec la sélection américaine en 2011, s'est également méfié de la réaction des supporters et des médias.

"Si vous jouez bien, on dira de vous: 'Le footballeur gay joue bien.' Inversement: "Et si vous faites un mauvais match, ça donnera ça: 'Le mec qui est gay, il a du mal parce qu'il est gay.'"

"Je sais que les choses vont changer. Il y aura des footballeurs gays. Mais je ne sais pas quand ni combien de temps ça va durer ainsi", a anticipé le jeune retraité.

"Le football a une longue histoire. C'est un grand sport avec une culture propre et une tradition propre. Mais je suis optimiste sur le fait qu'il y aura des changements."

Avant lui, seulement deux footballeurs professionnels ont publiquement révélé leur homosexualité, Justin Fashanu, ancien international anglais des moins de 21 ans, qui s'est suicidé en 1998 à l'âge de 37 ans, et le Suédois Anton Hysen.

Mike Collett, Simon Carraud pour le service français, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant