Football : il lance une cagnotte pour racheter l'OM

le , mis à jour à 19:20
0
Football : il lance une cagnotte pour racheter l'OM
Football : il lance une cagnotte pour racheter l'OM

En plus d'être le cofondateur du site Le Pot Commun, Ghislain Foucque est un ardent supporteur de l'Olympique de Marseille. Quoi de plus logique alors que de se servir de cette plateforme afin de racheter son club de cœur ? Vendredi, cet amoureux du club phocéen de 31 ans a lancé l'opération. Objectif : rassembler 60 millions d'euros. «C'est la base minimum qu'il faudrait obtenir pour discuter avec des représentants de l'OM», explique très sérieusement Ghislain Foucque.

Les déboires de l'OM cette saison ont fait germer l'idée dans sa tête. Ce dimanche en fin d'après-midi, sa cagnotte enregistrait près de 250 000 € de promesses de dons issues de plus de 700 personnes. «Ces derniers temps, on entend beaucoup parler du rachat de l'OM, mais au final il ne se passe pas grand-chose, remarque Ghislain Foucque. Plutôt que de râler, de boycotter ou de siffler, agissons !»

S'il n'a pas de projet précis, il estime que la gestion d'un club comme le FC Barcelone pourrait être un modèle. «Une gestion par des socios (ndlr : au Barça, ils possèdent chacun une part de club et élisent le président tous les quatre ans) remporterait l'adhésion de beaucoup de Marseillais. C'est aussi une alternative à l'arrivée d'un investisseur étranger qui viendrait avec une logique financière injecter des millions et augmenter le prix des places.»

Un rêve : faire revenir Marcelo Bielsa

Ghislain Foucque assure d'ailleurs qu'il a été contacté après le lancement de sa cagnotte par «des personnes qui travaillent dans l'ombre sur un projet concret et réalisable». «La cagnotte est une façon de sonder le peuple marseillais, remarque-t-il. Les deux initiatives pourraient ensuite se rejoindre pour concrétiser le rachat par les supporteurs.» Car selon lui, ces derniers en ont assez de voir l'OM avec des dirigeants «qui vivent loin de Marseille et qui n'ont aucun amour pour le club». Le président Vincent Labrune et la propriétaire Margarita ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant