Football: Hugo Lloris capitaine des Bleus, pour l'instant

le
0
HUGO LLORIS CONSERVE LE BRASSARD DE CAPITAINE DES BLEUS, POUR L?INSTANT
HUGO LLORIS CONSERVE LE BRASSARD DE CAPITAINE DES BLEUS, POUR L?INSTANT

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - Le sélectionneur Didier Deschamps a reconduit mercredi Hugo Lloris dans son rôle de capitaine de l'équipe de France mais le sélectionneur n'a pas encore définitivement tranché la question du leadership pour la suite de son mandat à la tête des Bleus.

Le gardien de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas encore 26 ans, héritera donc du brassard pour les deux matches de qualification à la Coupe du monde 2014, le 7 septembre en Finlande et le 11 au Stade de France contre la Biélorussie.

En attendant plus mûre réflexion de Didier Deschamps.

"Ce sont des décisions importantes et j'ai besoin de temps, d'un peu plus de recul, de voir évoluer certains joueurs sur plusieurs rassemblements", a reconnu le champion du monde 1998.

Son prédécesseur, Laurent Blanc, avait longtemps tergiversé avant d'arrêter son choix sur le gardien à la fin du mois de février dernier en vue de l'Euro 2012, soit seulement un peu plus de trois mois avant la compétition.

L'ancien international avait beau clamer à l'époque qu'il ne s'agissait pas "d'un choix par défaut", force est de constater qu'aucun leader indiscutable n'a émergé naturellement.

Philippe Mexès? Le défenseur du Milan AC, plusieurs fois sollicité sous Laurent Blanc, n'a pas été retenu dans la liste des 23 joueurs retenus contre la Finlande faute, notamment, de jouer avec son club.

Eric Abidal? Le latéral du FC Barcelone poursuit sa longue convalescence après sa greffe du foie.

En leur absence, Hugo Lloris est le joueur qui remplit le plus de critères, aux yeux de son sélectionneur, d'autant que peu de joueurs ont à la fois sa constance au haut niveau et son expérience, de plus en plus grande en bleu comme en club.

Lui-même ancien capitaine des Bleus, Didier Deschamps n'a pas manqué d'insister depuis son intronisation sur le devoir d'exemplarité des joueurs, sommés de faire oublier les débordements de Knysna en 2010 et de l'Euro 2012.

Le port du brassard est donc "toujours d'actualité" pour le gardien français, a dit Didier Deschamps.

"Il faut une légitimé, une crédibilité. Hugo les a", a-t-il estimé. "Alors ce n'est peut-être pas, pour certains, le capitaine idéal -encore que-, mais il a pour lui une exemplarité et un professionnalisme qui ne font aucun doute."

"Dans l'aspect un peu plus négatif, il y a son poste de gardien de but. Même s'il fait partie de l'équipe, il est un peu en décalage", a-il toutefois concédé.

Il a néanmoins rappelé que le capitaine de l'équipe d'Espagne, Iker Casillas, est aussi un gardien de but. Ce qui n'a pas empêché la Roja de rafler tous les titres, de championne d'Europe et du monde, depuis quatre ans.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant