Football. Gignac : «La priorité reste à l'Olympique de Marseille»

le
0
Football. Gignac : «La priorité reste à l'Olympique de Marseille»
Football. Gignac : «La priorité reste à l'Olympique de Marseille»

André-Pierre Gignac est formel : les journalistes italiens «se sont un peu enflammés» en annonçant qu'il envisageait de quitter l'OM à la fin de la saison. Après le match nul concédé par son équipe à Lorient (1-1) lors de la 16e journée de Ligue 1, l'attaquant marseillais de 28 ans est revenu mardi soir sur l'entretien qu'il a donné à Extra Time, le supplément hebdomadaire de la Gazzetta dello Sport.

Dans cette interview publiée mardi matin, l'international français déclarait qu'il pensait «partir en fin de saison», évoquant comme destination possible l'Inter Milan. En effet, le contrat de l'attaquant olympien expire cette saison. Dès le 1er janvier, l'actuel co-meilleur buteur du championnat de France (11 réalisations, à égalité avec le Lyonnais Lacazette) est donc libre de s'engager avec un autre club.

Il exclut un départ dès cet hiver. Surtout, il n'exclut aucunement une prolongation. «Je leur ai dit (ndlr : aux journalistes italiens) qu'il fallait que les conditions soient réunies pour que je prolonge à Marseille. On n'en a pas discuté encore, donc ils se sont un peu enflammés», a expliqué l'international français.

«J'ai encore de belles choses à accomplir ici»

L'attaquant, qui n'a pas marqué au Moustoir malgré plusieurs occasions franches, a confirmé que son destin était fortement lié à l'avenir de Marcelo Bielsa. «J'aimerais savoir si le coach reste. C'est une donnée importante pour ma prolongation ou pas», a-t-il assuré.

Il a expliqué avoir «posé les conditions» pour un nouveau bail. «J'ai encore de belles choses à accomplir ici, notamment si à la fin de la saison on peut accrocher quelque chose de bien pour les supporteurs. On verra bien, mais en tout cas la priorité reste à l'Olympique de Marseille et à mon président», a-t-il précisé. Son salaire (plus de 300 000 euros mensuels) pourrait se révéler un obstacle de taille à une prolongation...

«Si Marseille ne peut pas me ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant