Football : Gerard Piqué lynché sur les réseaux sociaux

le
0
Le défenseur Gerard Piqué est sous le feu des critiques en Espagne pour avoir coupé les manches de son maillot lors du match de qualification pour le Mondial 2018 contre l'Albanie (remporté 2-0).
Le défenseur Gerard Piqué est sous le feu des critiques en Espagne pour avoir coupé les manches de son maillot lors du match de qualification pour le Mondial 2018 contre l'Albanie (remporté 2-0).

Grand, intrépide, un brin arrogant, Gerard Piqué a toujours été un footballeur polémique. Le défenseur central du FC Barcelone et de la sélection nationale raffole même des disputes, des chamailleries, des blagues potaches un peu vaches, des remarques défiantes. Il est aussi un grand amateur des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram?) sur lesquels il aime dire ce qu'il pense, ce qu'il défend, contre vents et marées. Quitte à en égratigner plus d'un. En particulier ses rivaux du Real Madrid, le grand club ennemi du sien, qu'il aime tacler à la moindre performance. Il vient d'en subir l'effet boomerang.

En effet, celui qui a presque tout gagné, aussi bien avec le Barça qu'avec la « Roja » (la sélection nationale), dont une Coupe du monde et deux championnats d'Europe, affiche aujourd'hui une amertume de vaincu. Au terme du match opposant l'Espagne à l'Albanie dimanche 9 octobre - remporté 2 à 0 par les « Rouges » -, il a annoncé sa décision de ne plus jouer pour son pays après la Coupe du monde de 2018 en Russie. Il aura alors 31 ans. Pas si vieux pour un footballeur de haut niveau.

Un crime de « lèse-espagnolité »

Motif du divorce ? Une rumeur insidieuse répandue sur les réseaux sociaux selon laquelle, durant le match contre l'Albanie, Gerard Piqué aurait coupé les manches du maillot rouge et or national dans le but d'amputer l'insigne national. Un crime de « lèse-espagnolité » !...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant