Football - Georges Tournay : "Les joueurs français ne finissent pas leur formation"

le
0
Georges Tournay est aujourd'hui un membre de la FFF chargé de la formation des jeunes au pôle espoirs de Liévin (62).
Georges Tournay est aujourd'hui un membre de la FFF chargé de la formation des jeunes au pôle espoirs de Liévin (62).

Raphaël Varane, Geoffrey Kondogbia, Serge Aurier, Benoît Assou-Ekotto, Adel Taarabt... Tous ces joueurs qui évoluent aujourd'hui dans de grands clubs européens ont découvert les exigences du football professionnel avec Georges Tournay à l'époque où il dirigeait le centre de formation du RC Lens. Parti en 2011, il travaille actuellement à la Fédération et dirige le pôle espoirs de Liévin (62), sorte de Clairefontaine à l'échelle locale. Il nous donne des clés pour comprendre pourquoi la formation française est moins performante par rapport à l'Allemagne ou l'Espagne. Comment expliquer le niveau moindre des joueurs de l'Hexagone, qui est flagrant lors des compétitions européennes, par rapport aux pays voisins ? Entretien.Le Point.fr : La formation française était la référence après la Coupe du monde 1998 avec la génération des Desailly-Zidane. Comment a-t-elle pu autant régresser ?

Georges Tournay : Les Bleus du Mondial 1998 n'avaient pas quitté prématurément la France pour jouer dans un club étranger tout de suite après avoir été lancés dans le monde professionnel. Zidane, Desailly et les autres avaient suivi intégralement leur formation et ont connu leur première expérience du très haut niveau en restant dans l'Hexagone. Ils délassaient le championnat national vers 23-24, voire 25 ans. Regardez les joueurs d'aujourd'hui comme Kakuta, Pogba, Coman. Ils ont atteint la majorité de 18 ans à l'étranger. Les clubs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant