Football: Geoffrey Kondogbia sur la pointe des pieds

le
0

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Geoffrey Kondogbia a découvert lundi l'équipe de France de football avec enthousiasme et appréhension, deux sentiments qui vont rarement l'un sans l'autre chez les nouveaux venus de 20 ans à peine, mais aussi en se disant déjà prêt à jouer.

Le milieu de terrain du FC Séville, champion du monde des moins de 20 ans avec les Bleuets durant l'été et qui serait convoité par le Real Madrid ou Arsenal, est le dernier appelé d'une belle génération, après Raphaël Varane ou Paul Pogba.

Ces deux-là avaient fait des premiers pas tout en décontraction, et Kondogbia avait moins d'assurance au moment de prononcer ses premiers mots d'international - un statut qu'il acquerra s'il joue mercredi en Belgique.

"Il y a d'abord de l'excitation, on est assez impatient de commencer avec le groupe, s'entraîner avec le groupe", a-t-il dit, la tête rentrée dans les épaules.

"C'est vrai, j'ai été un peu surpris. Après, si je suis là c'est que le coach a senti que j'étais capable", a ajouté ce milieu de terrain capable de porter le jeu vers l'avant avec une certaine efficacité, comme l'avait relevé Didier Deschamps un peu plus tôt.

Appelé dans une sélection privée de Yohan Cabaye, Blaise Matuidi et Paul Pogba, qui seront suspendus pour le match de qualification à la Coupe du monde en Géorgie, le 6 septembre, et n'ont donc pas été retenus, Kondogbia a une carte à jouer.

Mais ce jeune homme qui en impose sur le terrain se veut plus raisonnable à l'heure des découvertes.

"Aujourd'hui, on est encore sur une première sélection, donc se dire direct qu'il y a une place à prendre... Il faut d'abord découvrir comment vit le groupe au quotidien, découvrir comment ça se passe chez les A et au fur à mesure, on se fixe des objectifs", a-t-il dit.

Mais une fois la tension des premiers mots évacuée, Kondogbia s'est détendu, sans avoir l'aisance d'un Paul Pobga mais en manifestant, comme celui qui a fait de beaux débuts en Bleu, ce détachement des joueurs déjà rompus au haut niveau.

"Moralement, je pense que je suis prêt", a-t-il dit.

"C'est une première sélection en équipe de France mais ça reste du foot quand même. C'est vrai que j'ai repris (l'entraînement) depuis peu. Après, quand on est jeune et sélectionné dans une équipe de France, on se dit qu'on est prêt à tout et c'est ça qui va faire la différence. Je serai prêt à tous les niveaux."

Gregory Blachier, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant