Football - France-Danemark : une victoire aux deux visages

le
0
L'équipe de France a livré une excellente première période face au Danemark, avant de, peu à peu, lever le pied dans le second acte.
L'équipe de France a livré une excellente première période face au Danemark, avant de, peu à peu, lever le pied dans le second acte.

Les Bleus devaient se rattraper après leur défaite face au Brésil (1-3) au stade de France. À Geoffroy-Guichard dimanche soir, l'équipe de France - qui affichait pas moins de huit changements au coup d'envoi par rapport à la formation alignée par Didier Deschamps contre la Seleção - a rempli son contrat. Au terme de deux mi-temps inégales, les hommes de Didier Deschamps se sont imposés face au Danemark (2-0) grâce à des buts d'Alexandre Lacazette (14e) et Olivier Giroud (39e). Au-delà du score, c'est l'animation collective du début de match et les performances individuelles de certains joueurs (Kondogbia, Trémoulinas, Payet) qu'il faut retenir et qui vont permettre au sélectionneur tricolore d'avancer dans les prochains mois. Mais pour cela, il devra faire fi d'une seconde période terne et qui a rappelé les faiblesses actuelles des Bleus - manque de tranchant devant, laxisme derrière, chute d'intensité dans les duels -, alors qu'ils auraient très bien pu monter leur avance à trois buts.

Pourtant, en première mi-temps, malgré des automatismes à revoir, les Bleus ont affiché un visage extrêmement séduisant. Faciles techniquement, les Français ont mis le pied sur le ballon et se sont concrétisés de nombreuses occasions. Trémoulinas était omniprésent sur son côté gauche tandis que Dimitri Payet - en rôle de "meneur de jeu" dans le 4-2-3-1 aligné dimanche soir par Didier Deschamps - s'est montré particulièrement intéressant, orientant le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant