Football féminin : les Américaines menacent de faire grève

le
1
Football féminin : les Américaines menacent de faire grève
Football féminin : les Américaines menacent de faire grève

Difficile de ce côté-ci de l'Atlantique de comprendre la dimension du coup de gueule passé dans la nuit de dimanche à lundi par quatre footballeuses américaines dans la très populaire émission de télévision 60 minutes sur la chaîne CBS. Carli Lloyd et ses coéquipières Becky Sauerbrunn, Morgan Brian et Christen Press ont réclamé les mêmes conditions financières que leurs homologues de l'équipe masculine sous peine de faire grève.

 

L'équipe féminine américaine figure en haut du palmarès du foot féminin. A son palmarès, trois titres de championnes du monde, dont le dernier en 2015, et quatre sacres olympiques. Un palmarès qui confère aux quatre joueuses une certaine légitimité et donne encore plus de poids à leur démarche.

 

«Nous sommes prêtes à faire tout ce qu'il faut pour obtenir ce que nous voulons», a indiqué Carli Lloyd, la buteuse-vedette de Team USA, auteure de trois buts en finale du Mondial 2015 au Canada. Au rang des récriminations des sportives : l'indemnisation journalière moins importante que celle des joueurs de l'équipe des Etats-Unis et des voyages en classe économie, alors que l'équipe masculine se déplace en classe business.

 

«Ce que nous faisons a une dimension historique»

 

«Ce que nous faisons a une dimension historique, cela ne concerne pas seulement cette équipe, mais aussi les générations à venir et la société en général», a assuré Lloyd.

 

Les footballeuses américaines n'en sont pas à leur coup d'essai dans le domaine. En 2016, avant les jeux Olympiques de Rio, Morgan Brian avait initié une procédure en justice contre sa fédération pour inégalités salariales.

 

Nous sommes les meilleures au monde, nous devons être traitées comme les messieurs", a souligné Morgan Brian. «On veut aller de l'avant et nous savons, les propres projections de la Fédération le montrent, que nous leur rapportons de l'argent. C'est donc injuste d'être ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 il y a 6 mois

    pour la qualité de jeu , je n'en sais rien mais elles méritent une prime pour la PV esthétique apportée à ce sport , c'est évident