Football ? Euro 2016 : un tirage facile ? Oui, mais?

le , mis à jour le
0
Les sélectionneurs de la France, de la Roumanie, de l'Albanie et de la Suisse côte à côte après le tirage au sort du groupe A.
Les sélectionneurs de la France, de la Roumanie, de l'Albanie et de la Suisse côte à côte après le tirage au sort du groupe A.

Plutôt vernis les Bleus ? À première vue oui, incontestablement, si l'on se réfère au pedigree de ses adversaires après le tirage au sort effectué ce samedi au Palais des congrès par Ruud Gullit, David Trezeguet, Angelos Charisteas et Oliver Bierhoff. Suisse, Roumanie et Albanie ne sont pas des nations majeures sur le plan international. Mais le passé récent des grandes compétitions jouées par la France, avec parfois de mauvaises surprises après des tirages présumés « favorables » (en 2002 ou en 2010) devraient maintenir les Bleus sous pression jusqu'au 10 juin, et ce match d'ouverture au Stade de France contre la Roumanie. D'ailleurs, il convient de faire remarquer que deux des futurs adversaires des Bleus, la Suisse (12e) et la Roumanie (16e) sont actuellement mieux placées que la France au classement Fifa (25e).

De vieilles connaissances

Première nation tirée, l'Albanie (38e au classement Fifa), qui disputera en juin prochain sa première phase finale d'une grande compétition. Ce sont des petites retrouvailles, puisqu'elle figurait déjà dans le groupe de qualification « fictif » de la France pour cet Euro 2016. Les Bleus ont donc affronté deux fois les Albanais durant les deux dernières années? pour aucune victoire (1-1 à Rennes en 2014, défaite 0-1 à Tirana en juin dernier). Sortie devant le Danemark, l'Albanie avait notamment réussi à s'imposer au Portugal (1-0) durant cette campagne de qualifications....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant